Politique monétaire : la Beac met la Cemac à  la diète

0
38


Hausse du taux directeur, contrôle accru des changes, arrêt des avances directes aux États… Depuis un an, le nouveau gouverneur de la banque centrale s’efforce de reconstituer les réserves de change de la zone.

Changement d’époque à  la Banque des États de l’Afrique centrale (Beac). Depuis son arrivée il y a un an à  la tête de la banque centrale commune au Congo, au Gabon, au Tchad, au Cameroun, à  la Guinée équatoriale et à  la Centrafrique, le gouverneur Abbas Mahamat Tolli imprime sa marque. La métamorphose impulsée par le Tchadien se traduit d’abord par son style de gestion. « Il est plus directif et proactif. Sa formation militaire y est pour beaucoup, sans aucun doute », suggère Désiré Avom, le doyen de la faculté des sciences économiques et de gestion de l’université de Dschang, au Cameroun.

Comme lorsqu’au mois de juillet dernier il est descendu dans l’arène pour donner une conférence de presse, diapositives à  l’appui, afin de démonter la rumeur persistante d’une dévaluation du franc CFA de l’Afrique centrale.

Source : abangui.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here