Centrafrique : Les questions sécuritaires reviennent dans les journaux à  Bangui

0
36


Bangui – La situation sécuritaire à  Bangui et dans certaines villes de l’arrière-pays. Nos confrères ont aussi fait des analyses sur un certain nombre de sujets d’actualité.

Adrénaline Info annonce à  sa une, des combats à  Bambari, au centre du pays. Nos confrères parlent d’une « incursion criminelle » des éléments de l’UPC de Ali Daras qui est accusé par le journal d’avoir toujours à  l’esprit l’idée de partition. Ces combats qui ont eu lieu, selon nos confrères dans les parages de la gendarmerie, auraient fait un mort du coté des gendarmes centrafricains.

« Km5, un quartier isolé où la loi de talion est de rigueur », c’est un titre du journal Adrénaline Info qui dans l’article met en relief de nombreux actes de banditisme et des cas d’assassinat perpétrés par des groupes armés qui sont accusés par nos confrères, d’imposer la loi de talion dans cette partie de Bangui.

Le Confident annonce dans sa parution du jour, la prise en otage d’une quinzaine de mercenaires tchadiens et soudanais par des Antibalaka de Bouca. Nos confrères citent le député de Bouca qui n’arrive pas à  entrer en contact avec les autorités de Bangui pour voir dans quelles conditions transférer ceux que le journal appelle « mercenaires tchadiens et soudanais » à  Bangui. Selon nos confrères, ces quinze individus ont été pris en otage dans des affrontements qui ont opposé les Antibalaka de la localité aux combattants MPC qui sévissent dans la région.

« Des Centrafricains enlevés puis libérés au Soudan du Sud », c’est une annonce du journal le Confident. Ces Centrafricains sont, d’après nos confrères des jeunes commerçants qui se rendaient au Soudan du Sud pour se procurer des marchandises. Ce sont les rebelles sud soudanais qui seraient à  l’origine de cette opération. Avant de les libérer, les rebelles ont pris argent et bagage sur ces jeunes commerçants dont certains ont été torturés.

Crash d’un avion dans les environs de Obo, c’est un titre du RJDH repris ce jour par nos confrères de Adrénaline Info. L’accident qui n’a pas fait de mort, a eu lieu d’après l’article hier mercredi à  4 kilomètres de cette ville. Il s’agirait d’un appareil de l’entreprise Ecolog chargée de ravitailler les contingents de la Minusca en vivre.

Des sujets d’analyse dans les kiosques à  Bangui. Le Confident revenant sur l’agression d’un élu à  l’époque par le ministre de la défense Joseph Yakité et la récente agression de l’élu de Bouca par le ministre de la sécurité publique, entrevoit une possible crise institutionnelle. Le Confident condamne ces actes qui n »honorent pas les hauts responsables et appelle les présidents Touadéra et Meckassoua de tout mettre en œuvre afin mettre fin à  ces pratiques pour éviter d’accentuer la crise actuelle.

L’Agora analyse aujourd’hui à  sa une, la table ronde voulue par l’Union Africaine. L’analyse de nos confrères a la forme d’une mise en garde qui est traduite dans le titre de l’article « la table ronde annoncée ne doit pas servir de bouclier pour les criminels ». La crainte de nos confrères, c’est que les groupes armés ou leurs leaders sur qui pèsent de sérieux soupçons de crimes, puissent utiliser cette rencontre pour gagner une amnistie contre quoi lutte le peuple centrafricain.

Source : abangui.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here