Jean J. Massima Landji de l’UIT : « une augmentation de 10% du taux de pénétration de l’internet apporte trois points de croissance au PIB »

0
11


En marge de la conférence sous-régionale sur l’économie numérique en Afrique centrale, organisée à  Yaoundé du 23 au 25 mai 2018, le représentant de l’Union internationale des télécommunications pour l’Afrique centrale, Jean Jacques Massima Landji (photo), s’est quelque peu appesanti sur les spécificités et autres avantages que recèle le développement de l’économie numérique, notamment en matière de création des emplois et de contribution à  la formation du PIB.

« Les emplois directs ne sont pas rapidement quantifiables dans le secteur des TIC. Mais, lorsque vous créez 200 start-up, il suffit que ces start-up recrutent chacune cinq personnes pour que vous voyiez les effets sur la création des emplois directs. Les opérateurs classiques comme Camtel, Orange, MTN et Viettel, ou encore les fournisseurs d’accès internet sont tous de gros employeurs », confie le patron de l’UIT en Afrique centrale.

Mais, à  en croire ce dernier, c’est en matière de production des richesses que les TIC sont plus efficaces. En effet, soutient-il, « quand dans un pays vous augmentez de 10% seulement le taux de pénétration d’internet par la couverture large bande, même pas par la couverture 4G, vous apportez déjà  trois points de croissance au produit intérieur brut (PIB)».

Brice R. Mbodiam

Source : abangui.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here