Afrique du Sud : Telkom réoriente ses activités vers le mobile et la Data

0
12

L’opérateur télécoms public sud-africain compte renforcer les segments d’activité mobile et de la Data, après la baisse de 18% de ses bénéfices entre 2017 et 2018, alors que ses mêmes segments ont vu leur bénéfice augmenté de 47,2% lors de la même période.

L’opérateur télécoms historique sud-africain et plus grand fournisseur de téléphonie fixe, Telkom compte recentrer son activité sur les segments de services mobiles et de la Data. Un changement de cap annoncé par Sipho Maseko, PDG du groupe, après avoir une baisse de 18% des bénéfices annuels de Telkom.

Un exercice 2017 mouvementé pour l’opérateur

Le groupe qui fournit également des solutions de communication et de technologie de l’information a vu en l’espace d’un an son bénéfice par action passé au 31 mars de 731,4 cents à 591 cents, pénalisé notamment par son taux d’imposition et des coûts de main-d’œuvre en hausse. Le bénéfice de Telkom avant intérêts, impôts, dépréciation et amortissement a diminué de 3,6%, alors que le bénéfice après impôts a chuté de 19,2% s’établissant à 257,2 millions de dollars (3,2 milliards de rands).

L’entreprise publique qui pourrait voir une partie de ses 39% de parts de marché cédée par le gouvernement a dû également faire face en 2017 à une économie au point mort suite aux incertitudes politiques et au mouvement de dégradations des notations souveraines ou encore à une concurrence intense.

Consolider les segments porteurs

«Nous avons ressenti l’impact de la faiblesse de l’environnement économique, les secteurs privé et public ayant respectivement reporté et réduit leurs dépenses de communication et de technologie de l’information», a précisé Maseko dans une déclaration à l’agence Reuters. Lors de la même période, le segment mobile s’est  hissé au rang de segment stratégique et en devenant un facteur de clé de croissance pour Telkom avec une hausse de 47,2% de ses revenus.

Ce résultat s’explique d’ailleurs par l’extension des activités mobiles décidées par le management de manière à compenser la baisse des opérations du traditionnel segment voix. «Notre objectif à l’avenir est d’augmenter la contribution des sources de revenus de la nouvelle génération mobile et données. Malgré leur marge inférieure par rapport aux sources de revenus traditionnelles, les flux de revenus de nouvelle génération assureront la pérennité à long terme de Telkom», explique le management de Telkom.

 

Source : La Tribune Afrique

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here