Un nouveau patron pour l’opposition marocaine

0
14

M. Benchamach, 55 ans, a été designé lors d’une session extraordinaire du Conseil national du PAM, dans la ville de Salé, près de Rabat.

Il succède à Ilyas El Omari, un ancien militant d’extrême gauche qui avait pris début 2016 les rênes du PAM, formation libérale fondée en 2008 par Fouad Ali El Himma, un proche conseiller du roi du Maroc.

Le nouvel homme fort du PAM, considéré comme un proche de M. El Omari, préside depuis 2015 la chambre des conseillers, deuxième Chambre du Parlement, ce qui fait de lui la quatrième personnalité politique du pays.

>> Lire aussi : Au moins 70 arrestations à Jerada au Maroc

Comme son prédécesseur, ce natif du Rif (nord) et ancien militant de la gauche radicale se pose fréquemment comme un rempart « moderniste » au Parti justice et développement (PJD, islamiste), première force politique du pays.

Aux législatives d’octobre 2017, sa formation politique était arrivée derrière le PJD, avant de perdre un peu de son influence sur la scène politique au profit du Rassemblent national des indépendants (RNI), un autre parti libéral ayant les faveurs du Palais.

Avec AFP

 

Source : VOA Afrique

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here