fbpx
lundi, novembre 12, 2018
Accueil Actualités Centrafrique : La plate-forme des confessions religieuses engage le gouvernement à clarifier...

Centrafrique : La plate-forme des confessions religieuses engage le gouvernement à clarifier les relations du pays avec la Russie

0
378

BANGUI, le 26 Mai 2018(RJDH)—La plate-forme des confessions religieuses a  dans un mémorandum remis aux autorités du pays exigé du gouvernement la clarification de sa coopération avec la Russie et le parlement de jouer son rôle conformément à l’article 60 de la Constitution relatif aux conventions et accords avec les Etats et les entreprises. Position exprimée ce 25 Mai à Bangui.

Alors que le président centrafricain Faustin Archange Touadera se trouve à Saint Petersburg en Russie où il prend part au forum économique, l’occasion pour la plate-forme décidément touchée par les violences armées contre la paroisse Notre Dame de Fatima et le combat de la semaine dernière à Bambari de recommander au pouvoir public de démocratiser la coopération avec le pays de Vladimir Poutine. Plus loin, cette plate-forme appelle l’Assemblée nationale à jouer son rôle. La Russie est autorisée par la résolution de l’ONU à équiper les forces armées du pays, une autorisation qui consacre le retour de la diplomatie russe devant la scène politique dans le pays depuis l’ère Bokassa.

Plusieurs points font l’objet de ce mémorandum remis au Premier ministre Mathieu Simplice Sarandji entre autre la clarification de la coopération bilatérale entre la République Centrafricaine « il est temps que les autorités du pays clarifient et expliquent aux Centrafricains les en dessous de la coopération avec la Russie, nous exhortons aussi l’Assemblée nationale à jouer son rôle en interpellant le gouvernement pour plus d’éclaircissement à la population sur ce sujet » a lâché Mme  Izamo porte-parole de cette plate-forme avant de demander aux croyants de se mobiliser dans la prière.

Le Premier ministre Mathieu Simplice Sarandji a salué l’initiative de la plate-forme «la plate-forme est dans son rôle, nous ne pouvons qu’apprécier cette initiative ; tout ce qui concourt à la paix dans ce pays est la bienvenue pour nous », a indiqué le Premier ministre centrafricain.

Le dossier russe est suivi de près à tous les niveaux. L’Ambassadeur de France, Christian Bader a appelé à la transparence dans cette coopération alors que la classe politique reste, quant à elle, divisée sur la question. L’Opposant Crépin Mboli-Goumba voit en cela un pari risqué, alors que Martin Ziguélé voit positivement cette présence en se fondant sur la Résolution de l’ONU qui a autorisé les russes à former les forces armées du pays.

Source : rjdh.org

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here