Enquête sur une fraude aux bitcoins en Afrique du Sud

0
13

Ce cabinet, BTC Global, a suspendu ses activités après la disparition de son principal conseiller, Steven Twain, qui aurait selon la police floué au moins 28.000 clients.

« Nous sommes nous aussi choqués et en colère. Mais nous connaissions tous les risques des placements confiés à Steven, nous sommes tous devenus négligents », s’est défendu BTC Global dans un message diffusé sur son site internet.

« La direction ne peut malheureusement rien faire avant que Steven Twain ne réapparaisse », a-t-elle assuré.

>> Lire aussi : Un adolescent enlevé pour des bitcoins a été retrouvé en Afrique du Sud

Selon la police, le trader indélicat avait promis à ses clients des plus-values particulièrement alléchantes allant jusqu’à 50% par mois. Leurs paiements ont été honorés jusqu’à lundi dernier, avant d’être brutalement interrompus.

L’étendue réelle de la fraude reste encore à déterminer, selon une responsable de l’unité d’élite de la police sud-africaine (Hawks), Yolisa Matakata.

« Ce que nous savons pourrait n’être que la partie émergée de l’iceberg. Des milliers d’autres personnes pourraient avoir perdu de l’argent », a-t-elle indiqué, « ces investissements non réglementés et originaux sont très risqués ».

>> Lire aussi : Des ravisseurs exigent une rançon en bitcoins en Afrique du Sud

Dans le monde entier, les autorités financières peinent à encadrer le marché très florissant des cryptomonnaies comme le bitcoin.

Avec AFP

 

Source : VOA Afrique

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here