Libération d’un ingénieur syrien enlevé récemment au Nigéria

0
7

Abdul Nasir a été kidnappé le 16 mai alors qu’il se rendait sur un chantier de construction près de la ville de Sokoto, tandis que les trois policiers qui l’escortaient ont été tués.

« Abdul Nasir a été libéré mardi vers 12h30 (11h30 GMT) par ses ravisseurs », a déclaré la porte-parole de la police de l’Etat de Sokoto, Cordelia Nwawe. « Il a été déposé (…) en périphérie de la ville ».

La porte-parole n’a pas souhaité fournir davantage de détails, tout en affirmant qu’aucune rançon n’avait été payée.

>> Lire aussi : Des dizaines de personnes enlevées sur une route dans le nord du Nigeria

La région de Sokoto est réputée tranquille, mais de nombreux gangs armés criminels, notamment de voleurs de bétail, opèrent dans l’Etat voisin de Zamfara, à l’ouest, ce qui a conduit le gouvernement à déployer l’armée dans la zone.

La semaine dernière, une centaine de personnes ont été enlevées sur une route dans l’Etat de Kaduna, également frontalier de Zamfara, selon des habitants et des chefs traditionnels locaux.

>> Lire aussi : Sécurité renforcée après un double attentat dans le nord-est du Nigeria

Mercredi, un syndicat des transports routiers, le NURTW, a indiqué que 42 autres personnes ont été enlevées au même endroit ces dernières 24 heures, déconseillant à ses affiliés d’emprunter cet axe tant que la sécurité n’est pas garantie.

Les enlèvements contre rançon sont nés il y a une dizaine d’années dans le Sud-Est pétrolier, avant de se propager dans tout le pays, particulièrement dans l’Etat de Kaduna.

Les personnes enlevées sont souvent libérées au bout de quelques jours, après versement d’une rançon.

 

Source : VOA Afrique

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here