Contre-manifestation du pouvoir samedi à Madagascar

0
23

« Les députés, sénateurs et maires élus du parti HVM vont venir à Antananarivo ce samedi pour expliquer leur point de vue sur la situation actuelle », a expliqué à la presse le chef du parti présidentiel, Rivo Rakotovao.

« Ce sont nos élus, donc le HVM sera là en appui lors de cette manifestation », a-t-il ajouté.

Le rassemblement est prévu dans le stade du Coliséum à Antananarivo, à quelques kilomètres de la place du 13-Mai où l’opposition réunit chaque jour depuis fin avril ses partisans pour réclamer le départ du chef de l’Etat.

Le parti présidentiel a également décidé d’enregistrer une émission télévisée spéciale « pour permettre aux parlementaires proches du pouvoir de donner leur point de vue », selon le journaliste Heninkaja Rakotomanantsoa qui a organisé le débat.

L’émission doit être diffusée mercredi soir par des chaînes proches du pouvoir.

>> Lire aussi : L’UA optimiste sur un accord politique à Madagascar

Cette démarche est comparable à celle entreprise par l’opposition en avril pour dénoncer, à l’époque, l’adoption par les parlementaires de trois lois électorales controversées.

Ces lois, dont certaines dispositions ont depuis été annulées par la Haute cour constitutionnelle, avaient déclenché la crise politique qui secoue depuis la Grande Ile.

Les négociations entre l’opposition et le pouvoir sont actuellement au point mort, malgré la médiation de la communauté internationale (ONU, Union africaine, SADC, UE).

Elu en 2013, Hery Rajaonarimampianina n’a pas encore annoncé s’il allait briguer un second mandat cette année.

>> Lire aussi : La justice annule une partie des lois électorales contestées par l’opposition à Madagascar

En revanche, les deux principaux chefs de l’opposition, Marc Ravalomanana, président de 2002 à 2009, et Andry Rajoelina, au pouvoir de 2009 à 2014, ont déjà laissé entendre qu’ils étaient prêts à se lancer dans la bataille.

Ces deux anciens ennemis font aujourd’hui cause commune contre le régime en place.

Avec AFP

 

Source : VOA Afrique

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here