Centrafrique/Paoua : Une guerre en perspective entre les mouvements ‘’’RJ » de Sayo et ‘’’MPC » de Alkatim.

0
142


S’achemine-t-on vers un affrontement entre les groupes armés de la ‘’’Révolution-justice (RJ) » dirigée par le Comandant Armel Mingatoloum Sayo et le ‘’’Mouvement patriotique de Centrafrique (MPC) » du général Mahamat Alkatim ?

En cause, le patron du MPC a, dans un communiqué publié le 17 mai dernier, circonscrit la zone d’influence de son mouvement, une zone qui s’étend jusqu’au domaine de la RJ. Voilà  qui fait réagir automatiquement le Commandant Sayo qui, dans sa déclaration signée ce 18 mai, accuse Alkatim et son MPC de provocation en prenant à  témoin l’opinion nationale et internationale et met en garde de manière très sèche Alkatim de la violation des aires de contrôle de RJ.

En effet, le MPC, dans son communiqué a annoncé le ralliement de plusieurs nouveaux combattants à  son mouvement dans la région de Paoua réputée zone de contrôle de la RJ. « Plusieurs combattants se trouvant dans la région de Paoua viennent d’annoncer leur ralliement au Mouvement Patriotique pour la Centrafrique. Ainsi, par ce communiqué, le MPC voudrait informer l’opinion nationale et internationale, notamment le gouvernement centrafricain et la Minusca que désormais les zones de Pougol, Lemounaya, Beni, Beydaka, Bemal, Betoko, Beyboura, Nana-Baria, Gadoulou, Besse–Bedeya Pende, Bafara et Gouze sont sous son contrôle et qu’il en est le seul interlocuteur », peut-on lire dans le communiqué du MPC qui demande au gouvernement centrafricain et à  la Minusca d’en prendre acte.

Ce communiqué du MPC raisonne tel un coup de pied de nez pour la RJ qui, à  son tour, met en garde les leaders du MPC en prenant elle-aussi l’opinion nationale et internationale à  témoin. «

Le mouvement politico-militaire Révolution Justice dénommé ‘’’RJ » conteste et rejette avec toute énergie le communiqué n° 009 du Mouvement patriotique pour la Centrafrique. La RJ informe l’opinion publique nationale et internationale que sa chaîne de commandement n’a pas changé et reste sous l’autorité de son leader S.E le commandant Armel Mingatoloum Sayo » a martelé la RJ qui poursuit qu’elle trouve la démarche du MPC comme « une tentative de provocation et met en garde M. Mahamat Alkatim et toute sa bande d’arrêter immédiatement ces conspirations malveillantes ».

Tout compte fait, la guerre semble se pointée à  l’horizon étant donné que ces deux groupes armés, tous adhérés au processus DDRR (Désarmement, démobilisation, réinsertion et rapatriement des ex-combattants) se disputent depuis lors certaines localités du Nord du pays.

Source : abangui.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here