Troubles nocturnes après un match de foot contesté en Tunisie

0
21

Arbitrage contestable, intervention de responsables politiques, bagarre entre dirigeants sur la pelouse: le match de barrage entre l’EGS Gafsa et l’US Ben Guerdane, deux équipes du sud de la Tunisie, a viré au chaos au stade de Radès près de Tunis vendredi.

L’EGS Gafsa a quitté le terrain une demi-heure avant la fin du match, alors que les deux équipes étaient à égalité. Estimant qu’ils s’étaient retirés, l’arbitre a mis fin à la rencontre, condamnant l’EGS Gafsa à une quatrième saison consécutive en ligue 2.

En réaction, des centaines de jeunes se sont rassemblés tard samedi dans le centre de Gafsa, une ville minière en proie à des troubles sociaux récurrents en raison d’un chômage élevé, a constaté un correspondant de l’AFP.

Les protestataires ont brûlé des pneus et brièvement bloqué une route. Un camion de phosphate, minerai exploité dans la région de Gafsa, a été renversé en signe de protestation. Aucun blessé n’a été signalé.

>> Lire aussi : Plainte contre la police après le décès d’un supporteur en Tunisie

Les manifestants ont également scandé des slogans contre l’arbitre, qu’ils accusent d’avoir favorisé Ben Guerdane pour lui assurer le maintien, et contre le président de la fédération tunisienne de football, Wadii Jary, originaire de cette ville frontalière de la Libye.

Le calme était revenu dimanche, alors que reprenait le jeûne du ramadan.

Le football tunisien est régulièrement secoué par des violences et des accusations de corruption. Lundi, 17 policiers avaient été inculpés pour la mort d’un supporter, qui s’était noyé près du stade de Radès à l’issue d’une course-poursuite avec la police.

Avec AFP

 

Source : VOA Afrique

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here