Un pasteur condamné pour propos homophobes en Afrique du Sud

0
21

En décembre 2016, Oscar Bougardt, qui officie dans une église pentecôtiste au Cap (sud-ouest), avait affirmé que les homosexuels étaient des « criminels » et que « 99% des pédophiles avaient un passé homosexuel ».

En 2015, il avait lancé qu’ils devraient être « enfermés dans des cages ».

« Non seulement de telles déclarations déshumanisent les gays et lesbiennes, mais elles encouragent la violence à leur égard », a estimé vendredi le juge Lee Bozalek de la Haute Cour du Cap.

« Elles sont discriminatoires et incitent à la haine et à la violence sur la base de l’orientation sexuelle », a-t-il ajouté, condamnant le pasteur à 30 jours de prison avec sursis.

Si Oscar Bougardt profère de nouveau des insultes à l’égard de la communauté homosexuelle dans les cinq prochaines années, il devra purger sa peine de prison, a-t-il précisé.

Sur le continent africain où l’homosexualité est encore considérée comme un crime dans certains pays, l’Afrique du Sud fait figure de précurseur. Le mariage homosexuel y est légal depuis 2006, mais les préjugés y restent tenaces.

>> Lire aussi : En Afrique du Sud, la mosquée « arc-en-ciel » de l’imam gay Muhsin Hendricks

En septembre 2016, les autorités sud-africaines avaient interdit l’entrée sur leur territoire à un prédicateur chrétien américain, Steven Anderson, dont les propos homophobes avaient suscité une levée de boucliers de la communauté gay sud-africaine.

Avec AFP

 

Source : VOA Afrique

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here