Le CICR mobilise plus de 200 volontaires contre Ebola en RDC

0
23

Le CICR a « déjà développé une expertise dans la gestion de cette crise : Il y a plus de 200 volontaires qui ont déjà été mobilisés pour cette crise » d’épidémie d’Ebola, a déclaré Christine Cipolla, représentante RDC pour le CICR, lors d’une conférence de presse.

Le CICR vient en aide dans les domaines de l’hygiène, de l’eau mais aussi pour s’occuper également « des dépouilles » des victimes d’Ebola, a-t-elle précisé lors de cette conférence coanimée avec Peter Maurer, Président du CICR, en visite de deux jours en RDC où il s’est rendu au Kasaï (centre), Tanganyika (sud-est et Nord-Kivu (est), des régions touchées par des violences armées.

« On est totalement prêt à répondre à plus d’appui si nécessaire », a ajouté Mme Christine.

La neuvième épidémie d’Ebola est apparue au début du mois dans une zone rurale du nord-ouest de la RDC, totalise déjà 45 cas, dont quatorze confirmés, et a fait 25 morts, selon un nouveau bilan de l’agence de l’ONU datant de vendredi.

>> Lire aussi : Au moins 45 cas d’Ebola dont 25 morts en RDC

L’OMS doit se prononcer vendredi si l’épidémie constitue une urgence de « portée mondiale ».

Selon l’OMS, un premier cas confirmé d’Ebola en zone urbaine a été enregistré jeudi à Mbandaka, ville d’environ 1,5 million d’habitants sur le fleuve Congo et reliée à Kinshasa par de nombreuses liaisons fluviales. Ce cas « augmente le risque de propagation en RDC et dans les pays voisins », selon l’OMS.

Vendredi, les habitants de cette ville de l’ouest de la RDC exprimaient leur colère contre l’inaction des autorités.

De son côté, l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) a annoncé vendredi le déploiement d’épidémiologistes et de personnel médical à Kinshasa et sur seize points d’entrée aux frontières de la RDC pour tenter d’empêcher la propagation d’Ebola.

>> Lire aussi : L’Afrique de l’Est en état de « haute alerte » face à l’épidémie d’Ebola en RDC

Plus de trois cents personnes auraient eu des contacts directs ou indirects avec des malades d’Ebola à Mbandaka, capitale de la province de l’Equateur, selon des sources médicales.

La dernière épidémie en RDC remonte à 2017. Rapidement circonscrite, elle avait fait officiellement quatre morts.

Avec AFP

 

Source : VOA Afrique

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here