Lancement d’un projet conjoint d’appui à  l’engagement à  risque dans le processus de relèvement local dans le 8ème arrondissement de Bangui

0
28


Bangui – Le Ministre des Petites et Moyennes Entreprises, de l’Artisanat et du Secteur Informel, Bertrand Touaboy, a présidé, jeudi 17 mai 2018 à  Bangui, le lancement du projet conjoint d’appui à  l’engagement à  risque dans le processus de relèvement local dans le 8ème arrondissement de Bangui.

Le Ministre Bertrand Touaboy a expliqué que ce projet conjoint découle du « projet conjoint des Nations-Unies pour le renforcement de la résilience des adolescents et jeunes en Centrafrique».

Il a indiqué que ce projet financé à  hauteur de plus de 12 millions de francs CFA par le PNUD et la MINUSCA cadre parfaitement avec la vision du gouvernement et s’adresse tout d’abord à  une soixantaine de jeunes vulnérables qui auront à  partager leurs connaissances avec d’autres jeunes.

Selon lui, ce projet vise à  cultiver chez les jeunes en situation difficile, l’esprit d’engagement et de participation active dans les initiatives de relèvement communautaire, et à  renforcer la citoyenneté et la culture de la non-violence.

Il cadre avec le plan de relèvement et de consolidation de la paix en République Centrafricaine (RCPCA) qui est un plan ambitieux initié par le gouvernement et visant la sécurisation, le dialogue social et la relance des secteurs de production, a-t-il souligné.

Le gouvernement a pris des mesures pour créer des conditions favorables à  l’auto emploi des jeunes et leur autonomisation grâce entre autres à  l’extension des centres de formation de la Jeunesse Pionnière Nationale (JPN) et à  la redynamisation de l’Agence Centrafricaine de Formation Professionnelle et de l’Emploi(ACFPE).

La Représentante spéciale adjointe du Secrétaire général de l’ONU et Coordonnatrice humanitaire, Najat Rochdi, a invité les jeunes de Bangui à  ne pas céder aux appels à  la haine ni à  la violence et les a exhortés à  être des promoteurs des actions d’apaisement et de réconciliation pour une Centrafrique unie.

Elle a noté que le programme conjoint pour le renforcement de la résilience des jeunes en République Centrafricaine, initié par le gouvernement et ses partenaires du système des Nations-Unies vise à  canaliser les jeunes dans leurs actions afin d’éviter le chômage.

Rappelons que cette formation qui démarre ce 17 mai prendra fin le 1er juin prochain.

Jonas Bissanguim /ACAP

Source : abangui.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here