Centrafrique : Le Haut Conseil de la Communication (HCC) adresse une mise en garde à  RFI

0
131


Bangui –- Dans une note officielle datée du 17 mai 2018 et signée de son président José Richard Pouambi, le Haut Conseil de la Communication (HCC) a mis en garde la Radio France Internationale « pour sa couverture problématique du conflit centrafricain ».

Depuis la résurgence des violences en Centrafrique, le Haut Conseil de la Communication (HCC) multiplie les communiqués pour rappeler les médias dans le traitement de l’actualité et les utilisateurs de réseaux sociaux. Après des médias nationaux, c’est au tour de Radio France Internationale d’être mise en garde par le HCC.

Ainsi dans une note publiée hier et adressée à  la Directrice de France Medias Monde, le Haut Conseil de la Communication a reproché à  Radio France Internationale(RFI) sa couverture médiatique de la crise qui ébranle la République Centrafricaine. L’organe de régulation des médias «désapprouve la manière dont RFI couvre le conflit centrafricain », lit-on dans le communiqué.

Pour étayer cette mise en garde, le HCC s’est appuyé sur le journal du 06 mai 2018 à  l’édition de 13h30, dans lequel RFI «a évoqué un conflit confessionnel opposant musulmans et non musulmans centrafricains lorsque les attaques violentes ayant fait des dizaines de morts, ont été perpétrées contre l’église Notre Dame de Fatima le 1e mai». L’organe de régulation des médias a noté que « les arguments mis en avant manquent lamentablement de pertinence et ne convainquent personne ».

Selon le HCC, le traitement de l’actualité centrafricaine par RFI « attise inutilement les tensions et créé inéluctablement la psychose entre les communautés musulmanes et non musulmanes » avant de relever que cela constitue « une violation flagrante des dispositions de l’article 13 du Code d’étique et de la Déontologie du journaliste centrafricain ».

Dans na note, le Haut Conseil de la Communication qui se dit garant de la qualité de l’information en Centrafrique a demandé à  RFI de « ne plus évoquer de conflit confessionnel » dans le traitement de l’actualité centrafricaine. En cas de non observation, « nous nous réserverons le droit d’infliger à  RFI les sanctions prévues par les textes officiels » a déclaré le HCC.

Pour l’heure, les responsables de France Medias Monde n’ont pas encore réagi sur cette note du HCC qui leur enjoint de ne plus faire mention de « conflit confessionnel » dans leurs publications sur la Centrafrique.

Source : abangui.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here