Centrafrique : la situation sécuritaire inquiète toujours les internautes.

0
25


Bangui – La reprise de la ville de Bambari par la Minusca et le regain de violence en Centrafrique coïncidant avec le début du Ramadan continue de faire la Une de presse en ligne.

Sécurité :

La ville de Bambari à  nouveau reconquis par les Casques Bleus de la Minusca occupée depuis mardi par les combattants de l’Union pour la Paix en Centrafrique (UPC). Cette déclaration de la mission onusienne en Centrafrique est reprise par la presse en ligne.

lemonde.fr note que « plusieurs institutions de la ville, dont la base de la Minusca, ont été la cible d’attaques qui ont fait huit morts ». A propos de la reprise de Bambari, news24.com titre : « Huit morts en République centrafricaine alors que les forces de l’ONU reprennent Bambari ».

Sur Bambari, mondafrique.com rappelle que trois (03) gendarmes des Forces Centrafricaines ont été tués dans les combats et plusieurs bâtiments privés et administratifs ont été pillés. Et, le journal titre : « Centrafrique, la France surveille les ex Séléka ». Pour l’illustrer, il publie la photo d’un mirage français pour rappeler le survol de Kaga-Bandoro par deux avions de chasse français.

Et le regain de violence en Centrafrique coïncide avec le début du Ramadan. Sur la toile, nombreux sont les centrafricains à  profiter pour appeler au pardon et au vivre-ensemble. apanews.net note aussi que le « début du Ramadan sur fond d’appels au pardon ». Le journal déplore que « le ravitaillement en vivres du quartier Km5 pose problème dans la mesure où certains accès du quartier sont bloqués par des manifestants, depuis le 1er mai, date de l’attaque de la paroisse Notre-Dame de Fatima ».

Politique :

Par son Appel du 16 Mai 2018, l’ancien Ministre, Jean Serge Bokassa interpelle les centrafricains à  une union pour juguler la crise que traverse la Centrafrique. Sur Facebook, ce message de rassemblement a reçu l’approbation de ses compatriotes contrairement à  d’autres qui pensent que J.S Bokassa cherchent « des soutiens à  tous azimuts pour reconquérir une place au « soleil » ».

Justice :

Le regain de violences en Centrafrique interpelle aussi les ONG de défense des Droits de l’Homme dont Human Rights Watch qui a publié un rapport de 34 pages sur la Centrafrique. « Les récentes violences en République centrafricaine font de la nouvelle Cour pénale spéciale du pays un moyen particulièrement important de rendre justice aux victimes de crimes atroces commis dans ce pays au cours des conflits », lit-on sur hrw.org. Illustrant la CPS par la photo de ses Magistrats, Human Rights Watch note que « la Cour pénale spéciale fait des progrès mais elle a besoin d’un soutien international ».

Bonne lecture sur le Fréquence RJDH 100.5FM

Source : abangui.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here