Fin de la 5ème édition du Female Tech Camp à Lomé

0
11

Ce camp s’est tenu sur le Campus universitaire de Lomé et visait à élargir l’horizon de ces filles en lien avec les technologies de l’information et de la communication (TIC).

La communauté des Nana tech au Togo vient d’accueillir 32 nouvelles adhérentes. Cette communauté est composée des alumni du Female Tech Camp qui en est à sa 5ème édition cette année.

Female Tech Camp est une rencontre destinée aux jeunes filles togolaises passionnées par la technologie.

« Nous avons remarqué que les filles ont une certaine appréhension. Elles avaient construit un mythe autour des TIC, c’est pourquoi déjà en 2013, nous avons nourri l’idée de les aider à démystifier les TIC et de les aider à acquérir des compétences. Depuis 2014, grâce au Tech Camp, on a pu voir l’émergence de community manager, des infographistes, des photographes et des spécialistes de la vidéo », se réjouit sur VOA Afrique, Nadège Afoutou, la présidente du Female Tech Camp.

« J’ai eu à découvrir les B A -BA de ce que sont les réseaux sociaux. On nous parle de branding, de e-réputation, etc. Des thèmes comme le social media management, ou encore le journalisme web ont été évoqués. Et donc depuis lors, j’ai trouvé une aspiration pour le journalisme web. Du coup, je me suis lancée dans cela mais sur les questions de développement, socio-économique et culturelle. D’où, le site web et la web TV que j’ai aujourd’hui, Afrik Akoua TV », confie Akoua Awoudja de la promotion 2015 du Female Tech Camp.

Pendant ces quatre jours, les participantes ont appris, entre autres, les métiers du web, le codage et le micro blogging. Une formation appréciée à en croire ces participantes rencontrées par VOA Afrique.

« Moi, j’ai voulu participer à ce camp parce que depuis toujours tout ce qui est technologie m’intéresse. Nous avons pu parler de journalisme et aussi de blogging. J’ai appris comment créer un blog et comment le gérer aussi », indique Sonia Adjoa Yao, participante.

« J’ose dire que les nouvelles informations que j’ai reçu sont vraiment intéressantes. On a essayé de créer notre blog, et on nous a conseillé de savoir bien écrire. Concernant le codage, c’est un peu compliqué, c’est vrai mais c’est une nouvelle information qui vient à moi aujourd’hui. C’est un peu difficile mais on essaie d’apprendre au mieux », explique Rianatou Lawani, une autre participante.

Pour soutenir la gente féminine dans les domaines technologiques, le gouvernement togolais ne leur dédie pas exclusivement des initiatives explique à VOA Afrique la ministre togolaise de l’économie numérique, Cina Lawson.

« Il ne s’agit pas d’avoir que des initiatives spécifiques aux femmes. Il y a des initiatives comme celle du compte Eco qui va contribuer énormément à l’inclusion numérique des femmes. Au niveau de l’éducation, il y a le projet du wifi campus, parce qu’en fait accompagner c’est donner des outils, c’est donner des moyens notamment en matière de technologie qui concernent la connectivité. Il y a aussi des initiatives dans le domaine de l’agriculture. Par exemple, le projet AgriPME, PME comme porte-monnaie Electronique qui était destiné aux agriculteurs vulnérables mais qui a beaucoup bénéficié aux femmes parce qu’on s’est rendu compte qu’il y avait plus de femmes agriculteurs que d’hommes », précise Mme Lawson.

En plus des modules technologiques, les participantes à cette 5ème édition du Female Tech Camp, soutenues par l’ambassade des Etats-Unis au Togo et d’autres partenaires privés, sont édifiées sur l’entrepreneuriat, le coaching sur le développement personnel et aussi sur des questions de santé notamment le cancer du sein.

 

Source : VOA Afrique

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here