Centrafrique : visite cauchemardesque des quartiers, le Président Touadera complètement hué et insulté par la population

0
40


Sur recommandation de ses conseillers en communications, le Président Touadera a effectué ce vendredi après-midi une opération de séduction de la population dans plusieurs quartiers instables de la capitale centrafricaine. Sans surprise, celle-ci tourne au cauchemar pour le locataire du palais de la renaissance.

Il est 16 heures à  Bangui quand le président Faustin Archange Touadera, entouré de son staff technique de la présidence de la République et quelques membres du gouvernement notamment la ministre de la Défense Marie-Noà«lle Koyara et celui de la sécurité publique le général Henri Wanzet Linguissara, décident de faire un tour dans certains quartiers de la capitale exposés à  des violences des milices armées comme ceux entourant le PK5, dernière enclave musulmane dans la capitale.

Le cortège présidentiel, qui a quitté le palais aux environs de 16 heures, est arrivé dans un premier temps au commissariat du cinquième arrondissement de Bangui, situé sur l’avenue de France proche du quartier PK5 o๠les forces rwandaises de la MINUSCA sont positionnées pour contenir, le cas échéant, les violences venues de deux côtés, en l’occurrence les miliciens Anti-balaka ou ceux de la milice autodéfenses du PK5.

Après quelques minutes d’escale dans ce commissariat du 5e, le cortège quitte le lieu pour atteindre le quartier Sara puis le camp des Castors o๠il s’est immobilisé devant l’hôtel Iroko. Ici, le député de la circonscription est arrivé pour s’entretenir avec le Président Touadera, ainsi que les habitants du secteur.

Pendant que l’honorable tente de s’approcher du Président Touadera, celui-ci a reçu une pluie des hurlements de colère des habitants des Castors accompagnés des sifflements.

Très vite, le cortège quitte le camp des castors pour rejoindre le quartier Fatima en passant par le pont de Bonuca, puis devant l’église Saint-Jacques.

Comme si cela ne suffisait pas, au quartier Fatima, dernier lieu d’affrontement entre les forces de l’ordre et les miliciens d’autodéfense du PK5, le Président Touadera, moralement abattu par les hurlements des habitants du quartier Castors, n’a pas échappé une fois de plus à  ceux du quartier Fatima.

Comme si ces derniers se sont préparés activement à  ce genre de spectacle, le Président Faustin Archange Touadera n’a pas pu supporter cette ultime humiliation publique et quitte immédiatement le coin avant de rentrer à  la présidence aux environs de 17-18 heures locales.

Au quartier PK5, on ne comprend pas pourquoi le chef de l’à‰tat évite soigneusement de passer par leur quartier d’autant plus que celui-ci est le plus secoué par des turbulences sécuritaires ce dernier temps.

Le 15 juin prochain, c’est la fête de ramadan. Le Président Touadera va-t-il refuser de se présenter à  la mosquée centrale comme ces prédécesseurs ?

En tout cas, à  seulement deux ans de la fin de son quinquennat, le Président Touadera vient de découvrir le vrai visage du peuple centrafricain ce vendredi en sillonnant seulement deux quartiers de la capitale. Il mesure à  quel poing il est impopulaire partout sur le territoire national.

Source : abangui.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here