Centrafrique : L’Unicef appelle à  une protection urgente des enfants en République centrafricaine

0
11


BANGUI –Les violences de ces derniers mois ont contraint plusieurs personnes au déplacement parmi lesquelles 28.600 enfants. Une situation qui pousse l’Unicef à  appeler à  la protection des enfants en Centrafrique.

Une recrudescence significative de la violence en République Centrafricaine au premier semestre de 2018 a forcé au moins 55 000 personnes supplémentaires, dont 28 600 enfants, à  fuir à  cause de la brutalité et de la violence dans leurs communautés. C’est dans ce contexte que l’Unicef tire la sonnette d’alarme pour la protection des enfants.

Selon l’Unicef, la situation humanitaire et sécuritaire déjà  précaire dans le pays s’est détériorée au cours de l’année dernière, s’aggravant encore depuis le début de 2018. On estime actuellement à  687 400 le nombre de personnes déplacées internes, contre 440 000 en 2017, dont plus de 357 400 enfants qui n’ont plus accès à  l’éducation et aux services de santé et de protection.

« Les enfants paient le prix le plus élevé pour cette nouvelle vague de violence. Tous les acteurs doivent mettre un terme à  la violence contre les enfants maintenant ! », a déclaré Marie-Pierre Poirier, directrice régionale de l’UNICEF pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre, lors d’une visite de cinq jours en République centrafricaine. « Le monde ne doit pas oublier les enfants de la République centrafricaine. La protection des enfants devrait venir en premier. », Lance-t-elle.

D’après l’Unicef, au-delà  des risques immédiats d’une violence accrue, la situation des enfants dans le pays reste critique. Un tiers des enfants sont actuellement déscolarisés. Près de la moitié des enfants de moins de cinq ans ne sont pas complètement vaccinés et 41% souffrent de malnutrition chronique.

Au moins 2,5 millions de personnes, dont 1,3 million d’enfants, ont besoin d’une aide humanitaire d’urgence, mais les ressources sont très limitées. Fin avril, à  peine 15 pour cent de l’appel humanitaire de l’UNICEF pour 2018 était financé. L’agence a besoin de 48 millions de dollars supplémentaires pour continuer à  fournir une aide vitale aux enfants et aux familles dans le pays.

Source : abangui.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here