fbpx
Accueil Société Centrafrique : « ….. L’impunité alimente encore plus d’abus », déclare Human...

Centrafrique : « ….. L’impunité alimente encore plus d’abus », déclare Human Rights Watch dans un rapport sur la CPS

0
42

BANGUI, 17 mai 2018 (RJDH)— Un nouveau rapport de Human Rights Watch, publié ce 17 mai estime que la Cour Pénale Spéciale aura besoin de davantage de soutien de la part des Nations Unies ainsi que des gouvernements et bailleurs de fonds afin de mener des poursuites pour les crimes graves. Car, l’impunité alimente encore plis d’abus.

Les récentes violations des droits de l’homme en République centrafricaine font de la nouvelle Cour pénale spéciale du pays un moyen particulièrement important de rendre justice aux victimes de crimes atroces commis dans ce pays au cours des conflits, , notamment des meurtres généralisés, des viols et des violences sexuelles, ainsi que des destructions de maisons.

Dans ce rapport publié sur la cour pénale spéciale, Human Rights Watch constate qu’« Il n’y a presque pas eu de justice pour les crimes les plus graves commis en République centrafricaine ces dernières années, et cette impunité alimente encore plus d’abus », a déclaré Elise Keppler, directrice adjointe du Programme Justice internationale à Human Rights Watch.

Pour elle, la «  Cour pénale spéciale est un effort sans précédent afin d’aider à rendre la justice pour les crimes les plus graves, mais les partenaires internationaux doivent fournir un plus grand soutien politique et financier pour qu’elle puisse réussir. »

Le rapport de 34 pages est  intitulé « ‘En quête de justice’ : La Cour pénale spéciale, une nouvelle opportunité pour les victimes en République centrafricaine ». Ce rapport examine les progrès, les obstacles et les défis pour la Cour pénale spéciale dans ses phases initiales.

La Cour pénale spéciale, établie par une loi organique en 2015, est une juridiction hybride dotée de juges, de procureurs ainsi que d’administrateurs internationaux et nationaux. La Cour est compétente pour les crimes graves commis depuis 2003.

Source : rjdh.org

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here