Centrafrique : Les journalistes formés sur l’utilisation des réseaux sociaux par l’ONG Internews

0
6


BANGUI, le 14 Mai 2018 (RJDH) – L’ONG Internationale Internews à  travers le projet Connect a formé une dizaine des journalistes centrafricains sur l’utilisation des réseaux sociaux. Cette formation est axée sur comment utiliser d’une manière professionnelle les réseaux Facebook, Twitter, LinkedIn et alimenter un blog.

Cette formation intervient dans le contexte o๠la propagation des rumeurs et des discours de haine sont de plus en plus enregistrés surtout avec l’intention des rebelles de la Séléka de marcher sur Bangui et le regain de violences dans le 3ème arrondissement. La publication des messages de haine et de vengeance après l’attaque de l’Eglise de Fatima le 1er Mai pullulent sur la toile.

Selon le Directeur de l’ONG Internews, Pascal Chirhalwirwa Namegabé, la formation est venue à  point nommé suite à  une situation particulière o๠les médias et les réseaux sociaux ont été stigmatisés comme étant aujourd’hui des vecteurs des rumeurs et messages de haine, «vous les participants, je pense que vous allez être des pionniers pour montrer à  la face du monde et à  la communauté nationale qu’il y a des journalistes conscients qui utilisent correctement et objectivement les réseaux sociaux. Un exercice personnel s’avère très indispensable pour chaque journaliste afin de dépasser la colère et de bien faire son travail», a indiqué le Directeur de l’ONG Internews.

De son côté, Monsieur Romain Sylvestre Sokambi, Directeur de la Fréquence RJDH et l’un des intervenants, apporte l’éclairage sur le respect des principes de base des journalistes qui sont l’éthique et la déontologie. «La déontologie pousse les journalistes à  informer son public tandis que l’éthique engage la conscience de ces derniers à  prendre du recul. La déontologie est écrite or l’éthique n’est pas écrite. Ces principes sont l’arme de protection des journalistes qu’ils doivent utiliser à  bon escient»,a souligné le Directeur de la Fréquence RJDH.

Par ailleurs, Fridolin Ngoulou, Journaliste Web, Rédacteur en Chef du RJDH et formateur précise qu’au cours de cette formation, les journalistes ont été outillés sur la mission de base des médias sur les réseaux sociaux qui consiste à  informer en temps réel, à  sensibiliser les internautes et à  recouper toutes les informations avant leur publication.

«Même étant des journalistes, nous devons respecter la déontologie et l’Ethique sur les réseaux afin de contrer les rumeurs qui entraînent des troubles dans le pays. On ne doit pas être journaliste dans sa rédaction et vecteur de discours de haine et de rumeurs sur les réseaux sociaux», a confié le formateur.

François Régis Wolossegalama, Directeur de la publication du journal Top Contact , l’un des participants se dit satisfait de cette formation «elle m’a édifié à  respecter la règle de l’art. Avant, j’écoutais parler des réseaux sociaux et je ne savais pas comment ça fonctionne, et donc je suis outillé et je connais maintenant comment utiliser les réseaux sociaux à  travers cette formation mais surtout à  bien les utiliser », s’est-il réjoui.

Cette formation de cinq jours prend fin ce 14 Mai 2018. Les participants sont certifiés et seront appelés à  informer, à  sensibiliser et à  orienter la bonne conduite des informations sur les réseaux sociaux.

Source : abangui.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here