fbpx
Accueil Culture Centrafrique: Le cinéma Centrafricain était à l’honneur au festival du Cinéma Documentaire...

Centrafrique: Le cinéma Centrafricain était à l’honneur au festival du Cinéma Documentaire Visions du Réel

0
42

BANGUI, 16 mai 2018 (RJDH)–Le cinéma centrafricain a été nommé pour la première fois au festival de documentaires Visions du Réel qui s’est tenu du 13 au 21 avril dans la catégorie « Opening Scenes » réservé aux jeunes réalisateurs. Il s’agit du film « Chambre 1 » de Leila N’Deye Thiam.

Au Festival international de cinéma documentaire Visions du Réel  de Nyon en Suisse, « Chambre 1 », le film de la centrafricaine Leila N’Deye Thiam a retenu l’attention du public et du jury. Jeune mère de deux enfants, « Chambre 1 » met en scène le vécu de dix femmes centrafricaines hospitalisées.
Ce film révèle aussi les difficiles conditions d’hospitalisation dans ce pays en crise militaro-politique et la précarité sociale de la population. : « On est effaré par le décor miséreux de cette chambre d’hôpital : les murs sont sales, le sol est poussiéreux,  les lits en fer sont presque enchevêtrés les uns sur les autres. Une promiscuité inconcevable aujourd’hui dans la plupart des hôpitaux du monde », rapporte notre confrère Saber Jendoubi de France info.
« Chambre 1 » nous rappelle le reportage de TV5 Monde sur les hôpitaux centrafricains, notamment à  l’hôpital de l’Amitié à Bangui. Des matériels médicaux ne fonctionnent plus ou n’existent pas. Le pays en général manque de scanner. Pour la Centrafrique dont l’accident de circulation est un problème de santé publique, il y a « qu’un seul médecin pour tout le service de traumatologie ».
La réalisatrice a profité de la caméra pour montrer les conditions précaires des femmes centrafricaines qui, s’occupent de la ménagent et du soin des enfants. Ainsi, c’est dans cette pièce d’hôpital que ces dames trouvent l’occasion de se reposer et de raconter  leurs différents vécus « pour échanger, s’amuser et chanter ».
Leila N’Deye Thiam et l’Atelier Varan :
La réalisatrice Leila N’Deye Thiam est personnelle de la télévision centrafricaine et « Chambre N°1 » est son premier court-métrage documentaire. Elle a profité de l’Atelier Varan en collaboration avec l’Alliance française pour réaliser son documentaire.
Ce film est apparu sur les écrans grâce à un partenariat entre l’atelier Varan, l’Alliance Française de Bangui, la République de Centrafrique, l’Ambassade de France, l’Union européenne «fonds Békou», le P.N.U.D, la Banque Mondiale, l’Agence Française de Développement, la Ville de Paris et l’Institut Français.
Ateliers Varan est une école de cinéma documentaire reconnue internationalement et fondée par Jean Rouch et Jacques d’Arthuys en 1981 : donner les moyens aux jeunes créateurs, partout à travers le monde, de faire entendre leur voix, au plus près de la réalité vécue, pour produire un discours différent sur leurs pays, souvent préempté par le discours médiatique, politique ou institutionnel, ou enseveli sous les affres d’une actualité tragique.

Source : rjdh.org

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here