fbpx
23 C
Bangui
sam, 26 mai 2018
Accueil Santé Centrafrique : Les dispositions sont déjà prises pour faire face à Ebola...

Centrafrique : Les dispositions sont déjà prises pour faire face à Ebola selon le gouvernement

0
21

BANGUI, le 15 mai 2018(RJDH) —Toutes les dispositions sont prises pour faire face à Ebola qui sévit au Congo Démocratique voisin. Position exprimé ce matin à Bangui lors d’un point de presse conjoint, Gouvernement, OMS et Institut Pasteur.

D’entrée de jeu, le gouvernement tient à rassurer la population inquiète de l’épidémie « Il n’y a pas de la maladie Ebola en République Centrafricaine », c’est la teneur du message véhiculé par ces trois institutions dans un contexte où le virus à maladie Ebola déclaré dans la région de l’Equateur en RD Congo.

Le gouvernement dit prendre d’ores et déjà des mesures préventives. «On n’a pas encore enregistré un seul cas selon nos données en République Centrafricaine. Nous avons huit sites qui constituent les grandes portes d’entrée, le long du fleuve Oubangui, et des dispositions sont en train d’etre prises pour renforcer la surveillance et la prévention dans le pays» a déclaré Pierre Somsé, Ministre de la Santé Publique.

Le gouvernement dans son approche n’est pas seul pour autant, l’Organisation Mondiale de la Santé(OMS) a annoncé de son côté, le renforcement des dispositifs au niveau du pays avec l’arrivée dans les jours à venir à Bangui d’une équipe de l’organisation.

Pour répondre à cette maladie mortelle, le Ministre de la Santé projette une vaste campagne de sensibilisation dans le pays. L’Institut Pasteur renforce les acquis de cette conférence en présentant les signes annonciateurs d‘Ebola.  Le virus Ebola, une maladie mortelle à 95% selon l’Institut Pasteur à ses signes précurseurs comme les vomissements, les diarrhées sanglantes, les saignements, les douleurs de  l’abdomen, les céphalées. L’Institut défend à la population la consommation des viandes contaminées, les animaux morts, ou de ne pas manipuler les cadavres

Source : rjdh.org

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here