Davantage de synergie entre responsables communaux et MINUSCA face aux défis sécuritaires

0
36

Une semaine après les évènements violents survenus dans la capitale centrafricaine, près d’une cinquantaine de maires, chefs de quartier, responsables des comités de paix de Bangui, Begoua et Bimbo ont échangé, le mardi 8 mai 2018, à la base logistique de la MINUSCA, avec le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies, Parfait Onanga-Anyanga. Objectif : examiner ensemble leur contribution au retour de la paix et de la cohésion sociale dans les arrondissements, recueillir des attentes envers la MINUSCA et identifier des solutions aux défis relatifs à la protection des civils.

Au cours ce moment de discussion a bâtons rompus où il a été grandement question des dernières violences meurtrières, les responsables communaux ont souhaité davantage de synergie d’actions avec la MINUSCA pour une meilleure résolution des conflits. « Dans toutes les stratégies en cours et à venir, nous voulons avoir droit au chapitre […], car la majorité des informations qui parviennent à vous et aux plus hautes autorités de l’État viennent de nous, de nos quartiers », a plaidé le président de la délégation spéciale de Bangui, Émile-Gros Raymond Nakombo.

En réponse à ces préoccupations, Parfait Onanga-Anyanga a réitéré la disponibilité de la Mission à renforcer le partenariat de proximité avec les responsables communaux. Sur la situation sécuritaire à proprement parler, le Représentant spécial a fait savoir qu’en synergie avec le gouvernement centrafricain, « nous sommes à pied d’œuvre, avec nos troupes sur le terrain, pour repousser et faire obstacle à tous ceux qui auraient pour ambition de déstabiliser la quiétude des populations ».

Source : abangui

abangui

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here