Célébration à Bangui de la messe de requiem pour l’Abbé Albert Tungumalé Baba et les autres victimes de l’attaque de Fatima

0
82

Bangui – L’Archevêque de Bangui, le Cardinal Dieudonné Nzapalaïnga, a présidé, lundi 7 mai 2018 à Bangui, en présence du président de la République, Faustin Archange Touadéra, des corps constitués de l’Etat et du corps diplomatique, la messe de requiem en mémoire de l’Abbé Albert Tungumalé Baba, Brigitte-Viviane Tite, Désiré Abdou et du policier Olivier Makola, tués le 1er mai dernier dans l’attaque à la grenade de la paroisse Notre Dame de Fatima, dans le 3ème arrondissement de Bangui.

Dans son homélie tirée du Livre de Saint-Jean au Chapitre 17, verset 27-32, le Cardinal Dieudonné Nzapalaïnga a expliqué que les assassins de l’Abbé Albert Tungumalé Baba ne se trompent pas, ils ont peut-être tué son corps, mais son œuvre va continuer et qu’ils ne pourront jamais éliminer le processus de paix déjà en cours.

Il a rappelé certains passages de l’homélie du Pape François à Bangui qui considérait que la violence est action du diable et il a exhorté les centrafricains de porter les armures du combat spirituel afin de vaincre les forces du mal.

Il a appelé les hautes autorités du pays à prendre leurs responsabilités pour protéger le peuple qui souffre, relevant que le retard pris avant les interventions laisse le champ libre à l’ennemi.

« L’ennemi qui est en face n’a pitié de personne et il est prêt frapper à chaque occasion », a-t-il poursuivi.

Il les a invité les autorités à revoir leur système de défense en coordonnant les actions des forces de défense avec celles des éléments de la MINUSCA.

Le Prélat a attiré l’attention de la MINUSCA sur la lenteur de son intervention ainsi que le manque de professionnalisme de certains contingents, qu’il a invités à réagir promptement à chaque fois qu’on leur lance un S.O.S.

Il a rendu un vibrant hommage à l’Abbé Albert Tungumalé Baba, dont il dit garder le souvenir d’un pasteur infatigable qui aimait son ministère.

Mort à l’âgé de 71 ans, l’Abbé Albert Tungumalé Baba a totalisé 21 ans de sacerdoce, et a exercé comme prêtre dans plusieurs paroisses de l’Archidiocèse de Bangui. Il a été inhumé au Cimetière de la Mission Saint-Paul des Rapides, dans le 7ème arrondissement de Bangui, où vont également reposer les 3 autres victimes de l’attaque de Notre Dame de Fatima.

Source : abangui

abangui

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here