fbpx
Accueil Société Centrafrique : Les journalistes reportent la célébration de 3 mai à cause...

Centrafrique : Les journalistes reportent la célébration de 3 mai à cause des évènements tragiques de Fatima

0
39

BANGUI, 3 mai 2018 (RJDH)—La célébration de la journée mondiale de la liberté de la presse en Centrafrique a été reportée. Selon l’Union des Journalistes Centrafricains (UJCA), les violences qui ont endeuillé des familles à Bangui en sont les raisons.

La célébration de la journée mondiale de cette année est placée sous le thème : « Médias, justice et état de droit : les contrepoids du pouvoir ». Le contexte actuel de la Centrafrique n’a pas permis aux professionnels des médias de commémorer cette journée.

L’abbé Jean Ignace Manengou, président du comité d’organisation justifie ce report. « La raison principale c’est l’attaque de la paroisse de Fatima où des citoyens sont allés s’acquitter de devoir spirituel mais qui se sont malheureusement confrontés à une tragédie. Au niveau de l’union des journalistes de Centrafrique, nous nous sommes dit qu’il n’est pas possible de célébrer cette journée, alors que des frères, des sœurs, des amis ont perdu leur vie», a-t-il expliqué.

Le président du comité d’organisation de 3 mai 2018 regrette le fait que le ministre de l’intérieur et de la sécurité publique ait annulé la marche prévue des journalistes à cette occasion, « Comme tout bon citoyen, nous avions déposé une note au ministère. Le ministre nous fait savoir qu’il existe une note interdisant la marche. Nous nous sommes posés des questions pourquoi le gouvernement avait autorisé les femmes pour leur marche, pourquoi il avait autorisé les fonctionnaires à faire une marche olympique ? Pourquoi il a autorisé la communauté Jean Vincent de Paul à faire une activité très proche du KM5 alors que la tension est visible dans ce secteur ? Notre itinéraire c’était de quitter de la Télévision Centrafricaine à la Primature, moins de 300 mètres, là où le gouvernement a organisé les festivités du 1e mai », a  regretté l’abbé Jean Ignace Manengou.

L’objet de cette marche était de déposer un mémorandum au gouvernement où il contient des préoccupations de l’heure pour les professionnels des médias publics et privés.

Pour le moment, aucune nouvelle date n’est connue. Cependant, l’UJCA a prévu une grande assemblée générale pour le renouvèlement de son bureau le 19 mai 2018.

Source : rjdh.org

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here