fbpx
Accueil Société Centrafrique : Le chef d’autodéfense Force nie son implication dans l’attaque contre...

Centrafrique : Le chef d’autodéfense Force nie son implication dans l’attaque contre l’église de Fatima

0
961

BANGUI, le 2 Mai 2018(RJDH)— Mis en cause dans l’attaque contre l’église de Fatima, Nimery Matar, allias Force brise le silence et accuse la Minusca et les forces intérieures d’être à l’origine du drame. Accusation rejetée par la Minusca qui affirme ne pas être en première ligne mais plutôt les forces intérieures.

Selon Nimery Matar allias Force, la confusion faite par les éléments de la gendarmerie et le contingent portugais de la Minusca serait à l’origine du drame « ce sont les portugais et les gendarmes qui ont tiré sur un jeune ce matin qui était sur sa moto. Il pensait que c’était moi, alors que je suis malade depuis trois jours je souffre de la tension et suis alité. C’est en ce moment qu’on a amené le blessé éventré et que les éléments se sont soulevés. Je suis malheureux, ce que je ne fais pas on dit que c’est moi », a-t-il dit.

Accusation rejetée en bloc par la Minusca à travers Hervé Verhoosel chef de communication stratégique qui parle de tension « oui nous avons appris au même titre que vous qu’il y a affrontement en ce moment proche du km5, mais je puis vous dire que la Minusca n’est pas en première ligne », a-t-il répondu aux questions du RJDH.

Dans une déclaration gouvernementale, le porte-parole de gouvernement Ange Maxime Kazagui a accusé l’aile dure de la Séléka, le FPRC encore hostile au régime de Bangui d’être derrière cette attaque qui ne restera pas impunie.

Plusieurs personnes ont trouvé la mort dans cette attaque et plusieurs blessés sont pris en charge dans les centres de référencement ainsi que par MSF. Les leader religieux du pays appelle au calme et invitent le gouvernement et la Minusca de faire la lumière sur cette affaire.

Source : rjdh.org

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here