fbpx
Accueil Société Centrafrique : Un prête tué dans l’attaque de l’église Catholique de Fatima...

Centrafrique : Un prête tué dans l’attaque de l’église Catholique de Fatima proche du Km5 à Bangui

1
796

BANGUI, 1er mai, 2018 (RJDH)—L’Abbé Albert Tongoumale Baba a été tué ce matin dans l’attaque de l’église catholique de Fatima, laquelle attaque a fait plusieurs morts et des blessés. L’information confirmée par des sources religieuses.

Les défilés du 1er mai étaient perturbés suite à l’attaque de l’église catholique de Fatima par des hommes armés venus du Km5 alors que la fraternité Saint Joseph était en conclave depuis ce matin dans cette paroisse.

Contactés, des éléments armés mis à cause dans cette annonce ne se sont pas encore prononcés. La tuerie de l’Abbé intervient quelques semaines après celle d’un autre abbé près de Bambari au Centre et un jour après le braquage de la paroisse de Ndele au nord du pays.

Les circonstances exactes de cette attaque ne sont pas encore connues. Des sources contactées par le RJDH ont indiqué que des hommes armés venus du Km5 ont ouvert le feu sur les paroissiens en cérémonie de prestation de Serment.

Plusieurs autres personnes ont été bloquées pendant plusieurs heures dans cette paroisse. L’annonce de la mort de l’Abbé a créé une tension à Bangui. Des habitants de plusieurs quartiers lancent des pierres contre les véhicules des Nations-Unies qu’ils jugent de jouer à la « passivité face aux violences dans la capitale ».

C’est la deuxième attaque contre cette église catholique. Le 1er assaut avait eu lieu mercredi 28 mai, à la veille de la fête catholique de l’Ascension. 15 personnes avaient péri dans cette attaque.

Source : rjdh.org

1 COMMENTAIRE

  1. Connaissant la Centrafrique, les autorités centrafricaines devaient anticiper. Surtout après les derniers événements aux pk5. Nous le savons tous. L’église de fatima où se déroulait cette conclave se trouve à seulement quelques centaines de mètres du pk5.
    Une fois de plus, le gouvernement centrafricain fait montre de peu d’expérience en matière de sécurité et de protection du peuple centrafricain.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here