Centrafrique sur le Net : L’action humanitaire à la Une des médias en ligne

0
39

Les questions humanitaires ont fait la Une des médias en ligne ce 28 avril 2018 mais aussi la justice contre 3 congolais pour crimes commis en RCA en 2014.

Société :

Centrafrique : la réponse humanitaire reçoit 11 millions de dollars du fonds humanitaire titre french.china.org.cn. Cet argent servira « à répondre aux besoins urgents identifiés dans le cadre du Plan de réponse humanitaire 2018 (PRH) », a rapporté une source onusienne à Xinhua.

Le Président Faustin-Archange Touadéra, a échangé hier avec ses compatriotes de France les encourageant à investir en Centrafrique. Sur les réseaux sociaux, nombreux sont les centrafricains à approuver son message à leur endroit, mais d’autres critiquent sa communication.

Sur Facebook, Igor Ngoli indique qu’ « entreprendre en Centrafrique est un parcours de combattant, j’ai fait l’expérience et il me dira pas le contraire, il parle d’insécurité dans le pays mais il n’apporte aucune solution, sa stratégie depuis deux ans n’a pas fonctionné mais il persiste je suis fou de rage.
Monsieur le président changez de stratégie, les bandits méritent un autre traitement ».

Humanitaire :

Pour soulager les réfugiés nigérians et centrafricains au Cameroun, l’ambassadeur de France, Gilles Thibaut a remis « un don de 300 millions de francs CFA à la représentation camerounaise du Programme alimentaire mondial (PAM) », lit-on sur journalducameroun.com.

Justice :

Coupables de crimes de guerre en Centrafrique, trois soldats congolais ont été condamnés à trois ans de prison pour crime de guerre le 26 avril, rapporte http://adiac-congo.com. Il s’agit du commandant Bonaventure Abéna, le sergent Kevin Pacôme Talani Bantsimba et le soldat de première classe Paterne Ngouala. Ils étaient tous membres du contingent de la Mission Internationale de Soutien à la Centrafrique (MISCA) et reconnus coupables d’avoir capturé puis assassiné douze combattants Anti-Balaka à Boali, une localité proche de Bangui.

Source : abangui

abangui

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here