Centrafrique : un groupe armé neutralisé dans une localité de l’ouest

0
106

Un groupe armé centrafricain dénommé « Siriri » (paix en Sango, la langue nationale centrafricaine), dirigé par un certain Djibrila et composé exceptionnellement de peulhs, a été neutralisé dimanche par des casques bleus tanzaniens de la mission onusienne en Centrafrique MINUSCA et des forces de sécurité intérieure entre les villes centrafricaines de Berbérati et Gamboula (ouest), distantes l’une de l’autre de 86 kilomètres, a appris Xinhua lundi d’une source locale.

Le bilan des affrontements fait état de plusieurs assaillants neutralisés, cinq corps ont été ramenés à Berbérati et présentés aux autorités ainsi que deux capturés et 16 motos récupérées. Parmi les victimes, le corps du prétendu chef rebelle Djibrila a été formellement identifié.

Remontant à l’origine des faits, la source a indiqué que les insurgés s’étaient constitués à Gamboula (localité centrafricaine voisine de la ville camerounaise de Kentzou), avec l’intention de prendre le contrôle des sous-préfectures de Gamboula et de Berbérati, d’où l’occupation de la commune de Nassolé (au milieu des deux localités incriminées) dimanche vers 8h00, provoquant la riposte immédiate des casques bleus tanzaniens de la MINUSCA et des forces de sécurité intérieure.

Après les affrontements, un poste de contrôle des casques bleus a été établi dans la commune de Nassolé. Aussi, des gendarmes et policiers des localités voisines qui ont fait fusion sur Nassolé traquent encore les rescapés. Jusqu’à lundi, un calme relatif est signalé sur le tronçon Gamboula-Berbérati tandis que le trafic, lui, a repris.

Vladimir Monteiro, porte-parole de la MINUSCA, a signalé que les insurgés ont été les premiers à ouvrir le feu sur les casques bleus, suscitant leur prompte réaction. Il a aussi ajouté que la MINUSCA a renforcé son dispositif à Nassolé et que bon nombre des assaillants ont pris fuite, dans la brousse.

Source : abangui

abangui

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here