Centrafrique : conclusion de la première réunion du groupe international de soutien (GIS) à la RCA.

0
63

Le Groupe International de Soutien à la République Centrafricaine (GIS-RCA) a tenu le 11 avril

2018 à Bangui (RCA), à l’invitation du Gouvernement centrafricain, sa première réunion sous le Très Haut patronage de S.E.M. le Professeur Faustin Archange Touadera, Président de la République centrafricaine, en présence de S.E.M. Simplice Mathieu Sarandji, Premier Ministre, Chef du Gouvernement, de S.E.M. Smail Chergui, Commissaire à la Paix et à la Sécurité de l’Union africaine (UA), de S.E.M. Jean Pierre Lacroix, Secrétaire Général Adjoint des Nations Unies, Chargé des Opérations de maintien de la paix et de S.E.M. Adolphe Nahayo, Représentant le Secrétaire Général de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC).

Ce nouveau cadre de concertation s’inscrit dans le prolongement du Groupe International de
Contact (GIC) sur la RCA et vise à poursuivre l’accompagnement des efforts de stabilisation et de reconstruction de la République centrafricaine.

La cérémonie d’ouverture a été marquée par les allocutions prononcées respectivement, par
S.E.M. Smail Chergui, Commissaire à la Paix et à la Sécurité de l’UA, S.E.M. Adolphe Nahayo, Représentant le Secrétaire Général de la CEEAC, S.E.M. Jean Pierre Lacroix, Secrétaire général adjoint des Nations Unies, Chargé des Opérations de maintien de la paix, S.E. Mme Samuela Isopi, Cheffe de la délégation de l’Union Européenne, ainsi que par le discours de S.E.M. le Professeur Faustin Archange Touadera, Président de la République centrafricaine.

Les travaux de la 1ère Réunion du Groupe Internationale de Soutien à la RCA ont été coprésidés
par leurs Excellences Monsieur Simplice Mathieu Sarandji, Premier Ministre, Chef du Gouvernement, Monsieur Smail Chergui, Commissaire à la Paix et à la Sécurité de l’UA et Monsieur Jean Pierre Lacroix, Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix des Nations Unies.

Le Groupe International de Soutien à la République centrafricaine a pris note des
communications faites, d’une part, par les représentants du Gouvernement centrafricain sur la situation politique et sécuritaire, sur l’état d’avancement du programme de Désarmement, de Démobilisation, de Réinsertion et de Rapatriement (DDRR) et du processus de Réforme du Secteur de Sécurité (RSS), sur la restauration de l’autorité de l’Etat (RESA), sur la situation humanitaire, la question des réfugiés et des déplacés internes, sur la justice et la réconciliation nationale, sur la relance économique et la mobilisation des ressources pour la mise en oeuvre du Plan de Relèvement et de Consolidation de la Paix en Centrafrique et du Cadre d’Engagement Mutuel (RCPCA-CEM), et d’autre part, par le Représentant Spécial de l’UA en RCA sur la situation du dialogue et de l’Initiative africaine.

Les participants ont salué la commémoration de la deuxième année du retour à l’ordre
constitutionnel ainsi que les progrès accomplis par les autorités centrafricaines au cours de cette période, notamment par la mise en place dans les délais, des institutions républicaines prévues par la Constitution du 30 mars 2016, le fonctionnement régulier desdites institutions, le processus de restauration de l’autorité de l’Etat à travers le redéploiement en provinces de près de 50% des fonctionnaires présents avant la crise, le relèvement économique et la réhabilitation progressive des infrastructures, l’arrestation et le jugement de certains auteurs de graves violations des droits de l’homme dans le cadre de la lutte contre l’impunité, l’opérationnalisation de la Cour Pénale Spéciale ainsi que l’intensification des relations diplomatiques bilatérales et multilatérales.
7. Le Groupe International de Soutien a exprimé sa vive préoccupation par rapport aux tensions

persistantes dans le 3ème Arrondissement de Bangui qui ont déjà occasionné de nombreuses pertes en vies humaines et plusieurs blessés. Il a exprimé ses sincères regrets et condoléances aux familles des victimes et souhaité un prompt rétablissement aux blessés. Le Groupe apporte tout son soutien à l’opération de maintien de l’ordre et de restauration de l’autorité de l’Etat qui a pour but unique de protéger la population qui le demande, contre les éléments criminels qui l’oppriment.

Le Groupe International de Soutien a aussi condamné avec fermeté, la résurgence des
violences ayant occasionné de nombreuses pertes en vie humaine et le déplacement d’environ 60 000 personnes depuis la fin du mois de décembre 2017.11a par conséquent, lancé un appel à tous les groupes armés afin qu’ils cessent les hostilités, les exactions sur les populations civiles et les attaques contre les acteurs humanitaires et les casques bleus des Nations Unies, et à s’engager résolument dans les programmes de DDRR et le processus de dialogue de l’Initiative africaine pour la paix et la réconciliation en RCA. Il rappelle aux auteurs de graves violations du droit international des droits de l’homme et du droit international humanitaire que par leurs actes, ils engagent leur responsabilité personnelle et en répondront devant les juridictions nationales ou internationales.

Le Groupe a également noté avec une forte préoccupation, les défis humanitaires auxquels le
Gouvernement est régulièrement confronté et l’a encouragé à poursuivre ses efforts, pour faciliter le travail des humanitaires et permettre le retour volontaire des personnes déplacées internes et des réfugiés, ainsi que pour la promotion du dialogue et de la réconciliation nationale, en saluant la formation du dernier Gouvernement d’ouverture et représentatif de la diversité sociologique nationale avec la participation des principaux acteurs de la vie politique centrafricaine.

Le Groupe a salué les efforts du Gouvernement pour restaurer l’autorité de l’Etat sur
l’ensemble du territoire et a souligné le besoin de considérer le déploiement des services sociaux de base en provinces, comme une priorité et un dividende majeur de la paix pour la population. Il a exhorté tous les partenaires de la RCA, à accompagner le processus de restauration de l’autorité de l’Etat.

Les participants ont salué les avancées enregistrées dans le cadre de la Réforme du Secteur de
la Sécurité et réaffirment leur plein soutien au gouvernement centrafricain autant dans la continuité de la Réforme du Secteur de la Sécurité (RSS) que dans la mise en oeuvre du projet pilote de DDRR lancé le 30 août 2017 et ont appelé à l’accélération de l’exécution du Programme National de Désarmement, de Démobilisation, de Réinsertion et de Rapatriement (PNDDRR). Le Groupe encourage les autorités centrafricaines continuer leur processus d’inclusion et de meilleure représentation des diversités régionales dans les forces nationales de sécurité.

Ils ont salué les efforts importants de l’Union Européenne au travers de la mission de formation
—EUTM- pour la restructuration des forces centrafricaines de défense nationale et de sécurité intérieure, progressivement déployées sur le territoire et impliquées dans les opérations conjointes avec la MINUSCA.
13. Les participants ont en outre félicité l’Union Européenne, les Pays Amis, Institutions et

Organisations qui apportent un soutien à l’opérationnalisation de la Cour Pénale Spéciale et encouragent toute la Communauté internationale à se mobiliser pour un soutien actif au fonctionnement de cette institution de lutte contre l’impunité, de même que pour l’appui au relèvement du système judiciaire centrafricain et aux autres mécanismes de justice transitionnelle.

Le Groupe a félicité le Gouvernement pour l’adoption du Plan national de relèvement et de
consolidation de la paix (RCPCA) couvrant la période 2017-2021 et du Cadre d’Engagement Mutuel (CEM-RCA). Les participants ont appelé le Gouvernement à accélérer la mise en oeuvre du RCPCA. Ils ont surtout insisté sur l’élaboration et la mise en oeuvre des réformes sectorielles, notamment celles qui sont relatives à une amélioration de la fiscalité, un plan d’investissement vigoureux pour soutenir la reconstruction, et une plus grande implication du secteur privé Ils ont en outre, exhorté les partenaires bilatéraux et multilatéraux à annuler les dettes extérieures de la RCA, comme un geste de soutien au relèvement économique du pays.

Les participants se sont félicités de l’état de mise en oeuvre de l’Initiative Africaine et ont salué
la coopération étroite et effective entre l’Union africaine, la CEEAC, les Nations Unies, l’Union européenne et tous les partenaires régionaux et internationaux. Ils ont en outre lancé un appel aux groupes armés à cesser la violence, à s’engager sur les voies de la paix proposée par l’Initiative africaine et à coopérer avec le Panel durant tout le processus en vue de sortir de la crise par une voie pacifique. Ils ont aussi encouragé la réactivation de préférence, avant la prochaine saison de la transhumance, des Commissions mixtes entre la République centrafricaine, le Cameroun, le Tchad et le Soudan, afin d’adresser les questions d’insécurité à caractère régional. A cet égard, ils ont pris note de l’annonce de la tenue imminente de la Commission mixte Cameroun-RCA.

Le Groupe International de Soutien a spécialement salué l’action de la MINUSCA tendant à
réduire l’influence et la présence des groupes armés, à protéger les populations civiles, à lutter contre l’impunité et à soutenir le processus de dialogue national.

Les participants ont exprimé leurs sincères remerciements au Président de la République
centrafricaine, S.E.M. le Professeur Faustin Archange Touadéra, au Gouvernement et au Peuple centrafricains, pour l’accueil chaleureux et l’hospitalité qui leur ont été réservés. Ils ont en outre félicité les autorités centrafricaines, les Nations Unies, l’UA et la CEEAC pour l’excellente organisation de la toute 1’ réunion du Groupe International de Soutien à la République centrafricaine.

Les participants ont convenu de fixer ultérieurement après consultations, la date et le lieu de
la prochaine réunion.

Source : abangui

abangui

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here