Remise officielle du rapport de l’examen stratégique national « Faim zéro »

0
53

Bangui – le chargé de mission au ministère de l’Economie, du Plan et de la Coopération, Jonas Modeste Modaye, représentant le ministre, a déclaré, lors de la cérémonie de remise officielle du rapport de l’examen stratégique national « Faim Zéro »vendredi 20 avril 2018 à Bangui, que « la République Centrafricaine, tout comme beaucoup d’autres pays au monde, s’est inscrit dans la dynamique d’élimination de la faim, d’assurer la sécurité alimentaire, d’améliorer la nutrition et de promouvoir une agriculture durable ».

Cette cérémonie fait suite à la rencontre des chefs d’Etat et de gouvernement qui avaient adopté les 17 objectifs de Développement Durable lors de la session extraordinaire de l’Assemblée Générale des Nations Unies en septembre 2015 au cours de laquelle le Produit Alimentaire Mondiale (PAM)s’était engagé à accompagner les gouvernements dans l’objectif2 (Faim zéro), à savoir éradiquer la faim d’ici 2030.

Jonas Modeste Modaye a indiqué que la République Centrafricaine s’est engagée sur la voie du Relèvement et du Développement Durable, ajoutant que la faim est l’affaire de tout le monde et que la remise du rapport n’est qu’une étape du processus « Faim zéro » ou encore un outil qui aidera tout le monde dans chaque action en vue de résoudre le problème de sécurité alimentaire.

Pour le représentant de la facilitatrice en chef, Professeur Emmanuel Mbetid Bessane, cette remise officielle du rapport est une étape importante dans le processus de lutte contre la faim et la malnutrition dans lequel la République Centrafricaine s’est fortement engagée conformément à l’objectif deux du Plan de Développement Durable, à savoir « éliminer la faim, assurer la sécurité alimentaire, améliorer la nutrition et promouvoir une agriculture durable ».

Ce rapport offre à tous les acteurs déterminés dans la lutte contre la faim et la malnutrition l’éventualité de créer des programmes et projets qui répondent de manière adéquate aux besoins spécifiques des personnes les plus vulnérables, a-t-il expliqué.

Selon lui, la feuille de route proposée dans le rapport vient à point nommée car elle fournit également un outil appréciable pour l’opérationnalisation de l’objectif visant la sécurité alimentaire et nutritionnelle énoncé dans le Plan National de Relèvement et de Consolidation de la Paix en République Centrafricaine 2017-2021 (RCPCA).

Rappelons que plus de 50 participants ont reçu de la main du représentant du ministre les rapports de l’examen stratégique national « Faim Zéro ».

Pendant près de 9 mois, l’équipe qui a été mise en place par le gouvernement a travaillé avec les experts nationaux, organisé des ateliers régionaux pour recueillir les angoisses du monde agricole et exploité des dizaines de documents afin d’avoir le bilan le plus précis possible et proposer les stratégies devant permettre de résoudre les problèmes identifiés et qui freinent l’atteinte de l’objectif faim zéro.

Jonas Bissanguim/ACAP

Source : abangui

abangui

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here