300 agents pénitentiaires en voie de recrutement pour servir la chaine pénale de la RCA

0
28

Le concours de recrutement d’assistants et de surveillants pénitentiaires, au profit du Ministère de la justice, a démarré ce vendredi 20 avril 2018 au stade 20.000 places de Bangui comme dans quatre autres localités du pays à savoir, Bossangoa, Bambari, Berberati et Bouar.

A Bangui, 889 candidats, postulant pour être assistants pénitentiaires et 638 pour le poste de surveillants, sur un total global de 2.092 sur l’ensemble du pays, ont subi, ce jour, la première étape du concours, à savoir celle des épreuves physiques.

Une course de 1.000 mètres pour les hommes et de 800 mètres pour les femmes était au menu de cette première étape sportive qui se déroulera en deux temps, la seconde étant dédiée aux épreuves d’endurance.

Le directeur général de l’Ecole nationale d’Administration et de magistrature (ENAM), Alexis Nduuiyabela, qui est l’organe de l’Etat charge du recrutement et de la formation du personnel public et qui agit sous la tutelle du Ministère en charge du secrétariat général du gouvernement, était présent sur les lieux pour assurer la supervision des épreuves aux côtés du personnel de la Section Justice et Correction de la MINUSCA. Il se réjouit « de la phase active et opérationnel du projet » et explique l’implication de l’ENAM par le fait qu’il s’agit « d’un concours de recrutement pour formation à l’ENAM », rappelant qu’« il a été créé au sein de l’ENAM une section pénitentiaire en charge de ces questions ». Le directeur général de l’ENAM s’est enfin satisfait de ce que les « les candidats sont disciplinés et il n’y a eu point besoin de faire appel à un encadrement sécuritaire particulier pour le bon déroulement des épreuves. »

Balthazar Nizeyimana, de la section des Affaires judiciaires et correctionnelles de la MINUSCA, a, dans le même registre, salué l’ordre et la discipline qui caractérisent cette première journée », soulignant que la présence de la MINUSCA sur les lieux participe de cette volonté de « s’assurer que tous les candidats remplissant les conditions requises puissent avoir accès au recrutement de façon équitable ».

Source : abangui

abangui

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here