Centrafrique : le PNUD soutient l’entreprenariat des jeunes

0
32

BANGUI—Dans le cadre du projet E Zingo, deuxième génération, le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) renforce la capacité des jeunes du pays. 35 jeunes issus de différents milieux sont formés à cet effet à Bangui.

La culture entrepreneuriale par les jeunes à travers le pays reste à consolider pour faire face à la pauvreté et à la crise récurrente qu’a connue le pays. C’est dans ce contexte que ces jeunes sont initiés à l’entreprenariat au lieu de tout attendre de la fonction publique comme l’unique employeur. Cet appui du PNUD en faveur des jeunes survient au moment où Faustin Archange Touadera annonce seulement 1500 emplois pour l’année 2018.

Une approche qui se distingue des autres formations à travers ses objectifs «cet atelier est la formation des formateurs en entreprenariat et à l’autonomisation économique des jeunes. En Centrafrique nous avons formé pas mal de jeunes et des leaders mais dans le domaine de la cohésion sociale, le vivre ensemble et la médiation. Mais quelque chose reste et cela concerne surtout le domaine de l’économie et la recherche des revenus et pour ce faire il nous faut des encadreurs, des leaders et des formateurs» a-t-il précisé.

Cette formation est évolutive et c’est au cas par cas «pour l’instant c’est la première vague constituée de 30 jeunes formés qui vont être déployés sur le terrain. La cible est d’atteindre 100 jeunes leaders capables de former leurs pairs en entreprenariat et ensuite il y aura une deuxième et une troisième vague de formation des formateurs» a conclu Bénédicte Remando.

Le sous-emploi et l’absence d’entreprenariat constituent l’une des raisons qui ont généré la crise qui paralyse le pays depuis bientôt quatre ans.

Source : abangui

abangui

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here