fbpx
Accueil Politique Centrafrique : Jean Serge Bokassa dénonce des provocations contre sa personne et...

Centrafrique : Jean Serge Bokassa dénonce des provocations contre sa personne et ses anciens collaborateurs

0
361

BANGUI, 19 avril 2018 (RJDH)–Relevé il y a une semaine de ses fonctions de Ministre de l’Administration du territoire, de la décentralisation et du développement local, Jean Serge Bokassa a dénoncé ce 19 avril sur son compte Facebook et Twitter, les attaques dont il fait l’objet.

Dans son post considéré comme un communiqué de presse, l’ancien Ministre de la Sécurité Publique puis de l’Administration du territoire, de la décentralisation et du développement local, Jean Serge Bokassa, a relevé qu’il est victime d’agression verbale depuis sa sortie du Gouvernement. «Au lendemain de la passation de service, effectuée le 18 Avril 2018 dans les alentours de 09h00, je dénote que des provocations se multiplient, révélant une volonté manifeste de nuire à ma personne et à l’endroit de ceux qui m’ont servi», a indiqué Jean Serge Bokassa Jean Serge Bokassa.

Dans sa communication, Jean Serge Bokassa estime qu’il s’agit d’une campagne de «dénigrement  menée par les griots et autres troubadours, sans éducation ni valeur. Ils comprendront qu’ils se sont trompés d’adversaire. L’heure n’est pas à la distraction politique mais à la recherche de vraie solution pour le bien de la nation ».

Pour mettre fin à cette campagne, il a interpellé les autorités de l’Etat. «Je demande respectueusement à Mr Touadera, Président de la République, de faire preuve de hauteur en s’attelant aux vrais problèmes de notre pays et de tenir ses hommes au respect ». Et d’ajouter, «lorsque nous avons servi l’Etat à un certain niveau de responsabilités, un minimum d’égard relèverait du bon sens et réaffirmerait le sens élevé de l’Etat dont il faut faire montre ».

Dans sa dénonciation, Jean Serge Bokassa prévient que «si cet acharnement contre ma personne et celle de mon entourage se poursuit, je me verrai dans l’obligation de réagir dans le respect certes des lois de mon pays».Par la même occasion, il a promis de  rendre compte de sa mission et de présenter des perspectives d’avenir.

Jean Serge Bokassa a encouragé les Centrafricains à faire montre de solidarité face aux défis du pays : «rassembler pour être unis, unis pour être fort, être fort pour triompher de ce qui veut avoir raison de notre destin collectif se doit de nous guider et de nous mobiliser jour après jour».

Depuis hier, c’est le général Henri Wanzet Liguissara qui assure officiellement l’intérim au Ministère de l’Administration du territoire cumulativement avec ses fonctions de Chef de Département de la Sécurité Publique.

La cassure entre Jean Serge Bokassa et son allié Touadera serait née de l’occupation de l’ex Cour Impériale de Bérengo par des encadreurs militaires Russes.

Source : rjdh.org

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here