fbpx
Accueil Société Centrafrique : L’OCDH s’indigne de l’interpellation du casque bleu de trafic illicite...

Centrafrique : L’OCDH s’indigne de l’interpellation du casque bleu de trafic illicite de munitions de guerre

0
84

BANGUI, le 18 Avril 2018 (RJDH) —L’Observatoire Centrafricain des Droits de l’Homme (OCDH) a dans un  communiqué critiqué la Minusca dont l’un des éléments a été pris la main dans le sac pour trafic de munitions de guerre en quantité importante. Il est resté perplexe de l’issue de l’enquête conjointe ouverte à cet effet selon le communiqué et l’interview accordée au RJDH sur la question.

L’Observatoire suit de près l’évolution de la situation sécuritaire du pays. Outre sa prise de position contre la vente illicite de munitions de guerre, il trouve normal que les groupes armés se retrouvent pour un conclave mais précisent  cependant que si l’objectif est de marcher sur Bangui comme laisse entendre les médias et les réseaux sociaux, c’est malsain.

Loin de faire confiance aux enquêtes de la Minusca, l’OCDH demande une enquête qu’il veut indépendante pour faire la lumière sur cette affaire. D’ores et déjà, l’OCDH se constitue partie civile dans cette affaire rocambolesque en saisissant le Procureur de la République près le Tribunal de grande Instance de Bangui.

Il réitère cependant sa demande afin que la dite enquête devienne effective et qu’à l’issue, il y ait démantèlement de tout le réseau de trafics des munitions et armes de guerre avec les forces négatives qui sèment la désolation au sein de la population. L’OCDH emboite le pas aux autorités politiques qui ont critiqué cette pratique de vente illicite d’armes aux groupes armés.

Source : rjdh.org

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here