En Centrafrique, des milices revendiquent le soutien de la France, Paris dément

0
87

La France a dénoncé dans un communiqué, lundi 16 avril, l’« instrumentalisation » dont elle fait l’objet en Centrafrique, tandis que des groupes armés du quartier musulman de Bangui, théâtre de violences depuis le début du mois, se sont réclamés du soutien de Paris. « L’ambassade de France dénonce les tentatives d’instrumentalisation dont la France fait l’objet depuis une semaine », indique le communiqué de l’ambassade, qui souligne que celles-ci « visent à présenter [la France] comme un soutien de groupes armés ».
Une milice armée du quartier musulman de Bangui, le PK5, a distribué des tracts la semaine passée dans le quartier, indiquant avoir « le soutien de la France ». Des violences meurtrières ont secoué le quartier après le début d’une opération militaire des casques bleus et des forces armées centrafricaines contre les groupes armés du quartier, le 8 avril.

Source : abangui

abangui

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here