Centrafrique : Le Député d’Obo déplore la situation des ex-otages de la LRA libérés

0
63

BANGUI, 14 Avril 2018 (RJDH)—Deux semaines après le relaxe et la libération des otages de la LRA, leur situation sanitaire et psychologique demeure préoccupante selon Ernest Mizedjio qui appelle le gouvernement et les humanitaires à l’action. Appel lancé lors d’une interview accordée au RJDH ce matin à Bangui.

Plusieurs personnes otages de la LRA qui se sont libérés le 1er avril dernier ne bénéficie ni de prise en charge sanitaire et psychologique. Ce qui pousse Ernest Mizedjio de parler d’une crise oubliée. C’est dans ce contexte qu’il appelle les humanitaires et le gouvernement d’assister les populations affectées de traumatisme lié à la LRA à surmonter leurs problèmes

L’Honorable n’est pas passé par quatre chemins pour alerter sur les conditions de vies de ces ex-otages qui sont abandonnés à leur triste sort. A l’heure actuelle, ces 15 personnes souffrent de traumatisme et ne sont pas prises en charges. « Leur situation est difficile parce qu’ils ne bénéficient d’aucun accompagnement d’ordre social et sanitaire. Ils sont abandonnés à eux-mêmes. Cela a toujours été comme  ça avec les otages arrachés des mains de la LRA » a-t-il précisé.

Pour lui, le phénomène de la LRA est devenu aujourd’hui une crise oubliée, « Cette situation est oubliée. Tous les drames et massacres qui se font dans cette région par la LRA, sont aujourd’hui un non évènement pour le gouvernement et la communauté humanitaire en Centrafrique » s’est-il alarmé.

Les foyers de tension à travers le pays ont fait en sorte que le gouvernement ne se concentre pas assez et ne s’y implique pas à la hauteur des menaces. Plusieurs ex otages de la LRA ont outre les problèmes de santé, celui de logement à cause de la peur d’être kidnappé de nouveau.

Source : RDJH

RDJH

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here