Les adieux de la MINUSCA aux casques bleus Nouh Mahmoud et Jean Bosco Hategekimana

0
409

Ce 12 avril 2018, la famille de la MINUSCA a rendu un dernier hommage à deux casques bleus mort en servant la paix. La cérémonie s’est tenue au quartier général de la Mission en présence du Secrétaire général adjoint des Nations unies, en charge des opérations de maintien de la paix, Jean-Pierre Lacroix, en visite dans le pays ; du Commissaire de l’Union Africaine à la paix et à la sécurité ; du Premier ministre centrafricain venu accompagné de plusieurs membres de son gouvernement ; de plusieurs membres du corps diplomatique accrédité à Bangui ainsi que des membres des composantes civiles, militaires et de la police de la MINUSCA.

Le premier, mauritanien, soldat de 2ème classe Nouh Mahmoud, est décédé le 3 avril 2018 à Tagbara, lors d’une attaque des éléments anti-balakas contre la base temporaire de la MINUSCA dans cette ville. Le deuxième, le sergent Jean Bosco Hategekimana, a été mortellement atteint, le 10 avril à Bangui, au cours d’un accrochage qui a eu lieu avec des éléments armés au Pk5.

Après l’accueil des dépouilles au son d’une marche funèbre, les commandants des bataillons mauritaniens et rwandais ont procédé à l’éloge funèbre de leur soldat tombé. Saluant chez le 2ème classe Nouh, « une bravoure hors du commun […] Ton engagement est un appel à œuvrer pour que la Centrafrique retrouve une stabilité durable », dira le Commandant mauritanien en saluant sa mémoire, tandis que le commandant du Bataillon rwandais, évoquait chez le sergent Hategekimana, son « haut niveau d’intégrité et de bravoure ».

Après les bénédictions, musulmanes et chrétiennes, prononcées en mémoire des défunts et le dépôt de gerbes par le Premier ministre, Simplice Sarandji, le Commandant de la Force de la MINUSCA, Balla Keita, le Commissaire de l’Union Africaine, Smail Chergui, le Secrétaire général adjoint des Nations unies, Jean-Pierre Lacroix ; Parfait Onanga-Anyanga, le chef de la MINUSCA, dans une adresse laconique, a déclaré : « Nous sommes aujourd’hui unis dans la peine. Demain nous serons unis dans la joie pour célébrer le retour à la paix, à la sécurité et à la réconciliation en Centrafrique ».

Jean Pierre Lacroix a abondé dans le même sens, évoquant au passage ces « vrais héros tombés alors qu’ils faisaient leur devoir de défendre des civils opprimés… ».

« La famille des Nations unies ne les oubliera pas », a-t-il conclu.

Marié et père de deux enfants, le deuxième classe Nouh Mahmoud est né le 29 décembre 1988 à Nouadhibou en Mauritanie. Il a totalisé 11 ans au service de l’armée mauritanienne avant de tomber sur la terre de la Centrafrique au service du maintien de la paix.

Le Sergent Jean Bosco Hategimana est né le 26 juin 1974 au Rwanda. Il a rejoint les Forces armées en 1995. Il a totalisé 23 ans au service de l’Armée avant son décès tragique.

Source : abangui

abangui

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here