Centrafrique : Les groupes armés signent un accord de paix à Bangassou pour faciliter la libre circulation des personnes et des biens

0
95

BANGASSOU, 11 avril 2018 (RJDH)— Lundi dernier, les groupes armés rivaux de Bangassou au Sud-Est du pays ont signé un Accord de paix sous la médiation du Cardinal Dieudonné Nzapalainga et de l’Imam Omar Kobine Layama. Premiers résultats, 11 déplacés ont pu rejoindre leurs familles au-delà de Bangassou.

Les violences qui ont secoué Bangassou depuis juillet 2017 ont restreint la libre circulation des personnes et des biens. Malgré plusieurs médiations, la situation a continué à se dégrader au début de l’année 2018 avec des nouvelles tensions dans les zones de Rafai. C’est dans ce contexte qu’une autre médiation des hommes de Dieu a pu décanter la situation.

Les groupes armés rivaux viennent de signer un Accord de paix, ce qui a permis à certaines personnes déplacées du site du Petit séminaire de Bangassou de regagner ce 09 avril 2018 leurs familles à Ndou, une localité de la République Démocratique du Congo.

Onze personnes vivant sur le site de déplacés du Petit séminaire de Bangassou dans le Mbomou au Sud-Est du pays ont quitté la ville de Bangassou ce lundi 9 avril 2018 à destination de Ndou, une ville de la République Démocratique du Congo. Le mouvement a été facilité quelques heures après la médiation engagée depuis 5 jours dans la ville par le Cardinal Nzapalainga et I’Imam Omar Kobine Layama.

Aminata, l’une des déplacées du site du Petit séminaire de Bangassou exprime sa joie avant de quitter la ville de Bangassou. «Je suis dans la joie parce que les Hommes de Dieu ont pu nous libérer d’une situation très difficile», a-t-elle exulté.

La représentante des femmes musulmanes du site de Bangassou, Zenaba Ahamat, n’a pas pu cacher son émotion «Nous sommes bloqués depuis la crise. Je suis bloquée ici pendant 11 mois, sans faire 100 mètres au-delà du site. Les gens ne pouvaient pas sortir mais avec ça, je  suis soulagée », a-t-elle dit avec soulagement.

Plusieurs personnes ont trouvé refuge au site du Petit séminaire de Bangassou depuis les affrontements des groupes armés en mai 2017, affrontements ayant fait plusieurs morts et des déplacés à Bangassou, chef-lieu du Mbomou.

Source : RDJH

RDJH

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here