Centrafrique : Les braquages à main armée resurgissent après les opérations du Km5

0
165

BANGUI, 11 Avril 2018 (RJDH) – Plusieurs cas de braquages à main armée ont été constatés dans plusieurs arrondissements de Bangui deux jours après les incidents du km5. Des commerçants dont les vendeurs de pain, de poisson et de cola en payent le prix et constituent la cible privilégiée des malfrats.

Après le désarmement forcé organisé conjointement par le gouvernement et la Minusca, les 8 et 9 avril, certains hommes armés se sont retirés du secteur du désarmement pour se  retrouver dans des zones reculées et organisent des vols à mains armées.

Le Premier Adjoint au Maire du 8ème arrondissement et chef de quartier Ngongono 6, Moustapha Balla, a affirmé que «cette forme de violence intervient quelques temps après le désarmement du km5, dans le 3ème arrondissement. Une vendeuse de poissons, âgée d’environ 42 ans a été agressée au niveau de l’Eglise catholique Saints Tite et Timothée la nuit du 9 au 10 Avril. Les malfrats ont emporté une somme de 70 000 FCFA», a expliqué cette autorité communale.

Selon lui, certains hommes armés se sont infiltrés dans les quartiers. Le vol à mains armées se vit dans tous les arrondissements de la ville, «à Gobongo dans le 8ème arrondissement, une moto a été volée par des hommes en armes, après avoir agressé le propriétaire», a ajouté Moustapha Balla.

Un habitant du quartier Kpéténé, dans le 6ème arrondissement, vendeur de pain a été victime de braquage. Son argent lui a été volé, lorsqu’il se rendait à la boulangerie pour acheter du pain, «ces quatre personnes sont armées chacun d’un pistolet. Ils m’ont dépouillé de tout ce dont je disposais, mon téléphone portable et mon argent », s’est indignée la victime.

Les populations du 8ème, 6ème, 4ème arrondissements rencontrées ont exhorté le gouvernement et la Minusca, à intensifier les patrouilles dans tous les arrondissements de la Bangui pour pallier cette situation désastreuse./

Source : RDJH

RDJH

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here