fbpx
Accueil Société Centrafrique : L’ambassade de France dénonce un tract montrant le soutien de...

Centrafrique : L’ambassade de France dénonce un tract montrant le soutien de la France aux groupes armés du KM5

1
521

BANGUI, 11 avril 2018 (RJDH)— Un tract est distribué dans les zones du 3e arrondissement et ailleurs par les éléments du groupe armé, partisan du leader appelé «Force», mettant à nu le soutien de la France à leurs actions. Ce que l’Ambassade de France réfute.

Depuis plusieurs années, le drapeau français flotte dans les principales bases des groupes d’autodéfense du Km5. Il n’en demeure pas moins, selon les informations, qu’un tract est en circulation indiquant que « Force », chef d’autodéfense du Km5 est soutenu par la France, afin de saper les efforts consentis par le gouvernement centrafricain qui a mis à contribution la Russie dans la formation des Forces Armées Centrafricaines (FACA).

L’ambassade de France n’a pas tardé à rejeter l’implication de la France dans le soutien des chefs d’autodéfense du Km5. «L’Ambassade de France à Bangui apprend avec consternation la distribution par le dénommé « Force », d’un tract dans lequel celui se prévaut du soutien de la France». L’Ambassade de France dément formellement tout soutien à l’auteur de ce tract irresponsable et, plus largement, aux groupes armés qui entravent le retour à l’ordre public et entretiennent les violences contre les populations civiles» a scandé Louis Berthelot, Conseiller politique et de presse à l’Ambassade de France auprès de la République Centrafricaine.

La France a aussi condamné les violences de ces derniers jours. «L’Ambassade de France condamne les violences qui ont eu lieu lors de ces derniers jours, présente ses condoléances aux victimes et réitère son plein soutien à la Minusca et à toutes les forces gouvernementales engagées pour le retour de la paix et de la sécurité en Centrafrique.»  

Cette position intervient au moment où le silence ces derniers jours de l’Ambassade de la France laisse courir beaucoup de rumeurs suite à la présence d’instructeurs russes en Centrafrique aux côtés des FACA et le possible rappel de l’Ambassadeur de France et de deux autres diplomates par le Quai d’Orsay.

Source : rjdh.org

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here