Centrafrique : La Minusca demande une cessation immédiate des hostilités au KM5

0
351

BANGUI, 11 avril 2018 (RJDH)—Les combats ont éclaté mardi à la mi-journée suite à l’opération de traque des groupes armés dans le secteur du Km5 à Bangui. Plusieurs pertes en vies humaines ont été enregistrées dont un casque bleu de la Minusca.

Suite à l’opération du 8 avril 2018, menée de concert avec les Forces de sécurité intérieures et les Forces Armées Centrafricaines (FACA) au KM5, à Bangui, la Minusca poursuit ses efforts dans ce quartier afin d’éviter une escalade de la violence dans les arrondissements périphériques.

Selon le communiqué de presse de la mission onusienne en Centrafrique, dans ce contexte de tension, la Force de la MINUSCA a dû, quatre heures durant, «repousser des éléments lourdement armés des groupes criminels qui ont délibérément ouvert le feu sur les forces internationales, qui ont automatiquement riposté. Neuf casques bleus membres du contingent rwandais ont été blessés dont l’un a succombé à ses blessures. Un autre casque bleu se trouve dans un état critique ».

La Minusca, qui condamne cette attaque demande «une cessation immédiate des tensions au KM5 qui ont déjà occasionné de nombreuses pertes en vies humaines et plusieurs blessés. Elle reste disposée à appuyer tous les efforts visant une résolution pacifique de ces tensions et réitère son engagement à soutenir le gouvernement à protéger les populations civiles, sans aucune distinction, et à restaurer la paix et la sécurité sur toute l’étendue du territoire national».

Ces violences interviennent quelques heures après l’arrivée à Bangui du Secrétaire général adjoint aux opérations du maintien de la paix de l’ONU, Jean-Pierre Lacroix, et le Commissaire à la paix et à la sécurité de l’Union Africaine, l’Ambassadeur Smail Chergui, dans le cadre d’une visite conjointe en Centrafrique.

Source : RDJH

RDJH

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here