Centrafrique : Le député Augustin Agou se félicite de la mobilisation positive des recettes financières estimées à 9 milliards par mois

0
199

Bangui — Près de 9 milliards de CFA de recettes enregistrées par les services financiers de l’Etat constitue un succès trois mois seulement après l’adoption du budget 2018, selon Augustin Agou, membre de la Commission Finances à l’Assemblée nationale, lors d’une interview accordée au RJDH ce matin.

Le député du premier arrondissement a salué la performance économique du pays marquée par une hausse de recettes malgré le contexte sécuritaire encore difficile. Outre les poches de recettes que sont les douanes et les impôts, le corridor Bangui-Douala et les recettes minières dans les zones dites vertes ont permis à l’Etat de faire des avancées significatives en sus des appuis budgétaires.

Augustin Agou confirme les informations de l’agent comptable du Trésor en ce qui concerne le paiement des salaires et pensions. «La communauté internationale n’a pas versé un seul centime pour le salaire des fonctionnaires. Les fonctionnaires sont toujours payés sur les recettes de l’Etat depuis 2015. Selon les informations que l’Agent Comptable Général du Trésor nous a données, l’Etat fait une recette de 8 à 9 milliards de francs CFA par mois et le salaire de tous les fonctionnaires centrafricains se chiffre à 5 milliards 400 millions de francs CFA, et la pension des retraités par mois fait 1 milliard 900 millions de francs CFA. Suite à cela, le Président de la République a donné l’ordre de payer les pensions des retraités tout comme les fonctionnaires tous les mois proportionnellement aux recettes de l’Etat», a-t-il indiqué.

Il a aussi précisé que sur les 8,9 milliards que le Gouvernement perçoit par mois, au total 6 milliards FCFA couvrent la masse salariale des fonctionnaires, la bourse des étudiants. Par ailleurs 1 milliard 900 millions couvre l’enveloppe réservée à la pension.

Nous avons commencé au niveau de l’Assemblée Nationale et plus particulièrement au sein de notre commission chargée des finances d’examiner la loi de règlement qui est un document que le gouvernement est censé produire chaque année. Un an après la production de ce document, le gouvernement dresse un rapport pour expliquer aux élus du peuple la gestion du budget que les élus du peuple ont voté et ont autorisé le gouvernement à dérouler.

L’intervention de l’honorable Augustin Agou survient au moment où le pays totalise 30% de mobilisation des ressources dans le cadre du RCPCA et que sur les réseaux sociaux, les internautes évoquent le retrait de l’aide budgétaire.

Source : abangui

abangui

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here