fbpx
Accueil Politique Centrafrique : Bida Koyagbelé esquisse les opportunités du rapprochement de la RCA...

Centrafrique : Bida Koyagbelé esquisse les opportunités du rapprochement de la RCA avec la Russie

0
205

BANGUI, le 6 Avril 2018(RJDH)— Face aux critiques de l’opposition du bilan à mi-mandat de Faustin Archange Touadera, le Mouvement Kité porté par Bida-Koyagbelé resserre les rangs et parle de prouesse politico-diplomatique avec la Russie qui aura nécessairement de l’influence sur le plan sécuritaire et surtout économique. Il l’a fait savoir lors d’une conférence de presse consacrée au bilan de son allié Faustin Archange Touadera.

Les critiques de l’opposition face au bilan de Faustin Archange Touadera ne sont pas fondées et ne reposent pas sur l’objectivité et l’honnêteté intellectuelle, a laissé entendre Bida Koyagbelé qui exalte les acquis du rapprochement diplomatique de la RCA avec la Russie. Selon lui, la formation des FACA à Bérengo en un temps record de 25 jours est efficace contrairement à celle de l’EUTM qui dure 14 mois.

En prenant une telle position Pascal Bida Koyagbelé se déclare comme un allié de poids, un allié pour Touadera qui ose dire tout haut ce que certains dans la masse des alliés pensent tout bas, peut-on entendre dans les milieux Kité.

Loin de faire de la comparaison la raison, Pascal Bida Koyagbelé fait une projection de l’amélioration de la situation sécuritaire à l’automne prochain. «Je suis heureux que la Russie ait fait montre de sa capacité à neutraliser les terroristes en Syrie. De même je le suis qu’ils aient formés les FACA en les rendant opérationnelles. J’ai vu des chars et des matériels et croyez-moi, d’ici juin, juillet, mes frères paysans auront la sécurité» a-t-il surenchéri.

Se félicitant de la performance économique en moins de trois ans, avec les recettes fiscalo-douanières qui, selon lui, passe de 3 milliards à 9 milliards, il exhorte le gouvernement à aller vers le respect de la déclaration de Maputo qui exige que chaque Etat consacre 14% de son budget à l’agriculture.

Le bilan de Faustin Archange Touadera n’a pas été aisé tant pour ses détracteurs Anicet Georges Dologuélé, l’opposant naturel et Crépin Mboli-Goumba qui le qualifie d’échec patent. Pascal Bida Koyagbelé dit assumer son choix et sa fidélité, comme pour dire qu’il ne suit pas Touadera par opportunisme.

Source : rjdh.org

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here