Afrique Entre le Gabon et le président de l’UNIFFAC, la guerre est ouverte

0
73

Plus rien ne va entre le Gabon et l’UNIFFAC (Union des Fédérations de Football d’Afrique centrale) notamment son président Patrice Ngaissona. On vous l’apprenait hier. Le pays des panthères a été disqualifié de la Coupe des moins de 17 ans qui se tient actuellement au Cameroun pour n’avoir pas confirmé à temps sa participation.

Ce qui réfute la Fegafoot (Fédération gabonaise de football). Dans un communiqué, l’instance tient pour responsable le président de l’UNIFFAC « qui a décidé unilatéralement d’exclure le Gabon. Ceci, au mépris de l’unanimité qui s’est dégagé parmi les membres de l’UNIFFAC autour de la participation d l’équipe gabonaise« .

Qu’on se souvienne. Entre Pierre-Alain Mouguengui et Patrice-Edouard Ngaissona, ce n’est pas le grand amour. Les deux hommes étaient en concurrence en février dernier pour le poste de la zone centre au sein du Comité exécutif de la CAF. C’est l’ancien chef de guerre centrafricain qui l’a emporté mais son challenger n’a pas manqué de l’égratigner au passage sur son passé et aussi sur les moyens utilisés pour gagner, notamment l’aide du Congolais Constant Omari Selémani. « La Fegafoot condamne les agissements de M. patrice Ngaissona dont la réaction émotionnelle trouverait sans doute ses stigmates dans l’élection au Comité exécutif de la CAF qui l’a opposé à Pierre Alain Mouguengui« , soutient par ailleurs le communiqué.

Pour finir, le Gabon accuse le président de l’UNIFFAC de « gestion autoritariste« . Ce dernier « a entrepris depuis son élection de délocaliser le siège et le compte bancaire de l’institution à Bangui en parfaite violation des dispositions statutaires qui fixent le secrétariat général de l’UNIFFAC au Gabon« , conclut le document.

Source : Africa Top Sports

Africa Top Sports

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here