La MINUSCA appelle à la cessation des hostilités entre l’UPC et les anti-balaka

0
23

Bangui- Le Directeur de la division la communication stratégique de la Mission multidimensionnelle Intégrée des Nations-Unies pour la Stabilisation en Centrafrique (MINUSCA), Hervé Verhoosel, assisté du Commandant de la Force de la MINUSCA, le général Balla Kéita, a animé, mercredi 4 avril 2018 à Bangui, une conférence de presse relative à la situation sécuritaire autour de la localité de Tagbara (488 km au nord-est de Bangui), dans la préfecture de la Ouaka, et dans le reste du pays.

Le Directeur Hervé Verhoosel a expliqué que la MINUSCA condamne les attaques du village Tagbara (70km de Bambari), ayant causé des pertes en vies humaines et demande aux éléments de l’Union pour la paix en Centrafrique (UPC, ex-Seleka) et aux Antibalaka d’arrêter les hostilités.

Il a souligné que la MINUSCA tient à présenter ses condoléances aux familles des victimes civiles et du soldat mauritanien tué au front.

Le Commandant Balla Kéita a indiqué que la situation de Tagbara est devenue difficile à gérer depuis que les Antibalaka ont réfuté les accords de paix signés à l’époque de leur chef Gaétan.

« Ce qui entraîne les attaques et contre-attaques, les représailles et contre représailles », a-t-il poursuivi.

Selon lui, malheureusement dans ce cycle de violence, c’est la population qui paye le prix de cette folie meurtrière.

Le général Balla Kéita a ensuite passé en revue la situation sécuritaire à Bangassou, Paoua, Obo et au km5 ainsi que la bonne collaboration entre les forces de la MINUSCA et les FACA sur le terrain, notamment grâce à la logistique des premiers et de la maîtrise du terrain des seconds.

S’agissant de la situation du Km5, il a fait savoir qu’une opération est encore en préparation pour la libération des populations des mains des criminelles qui y sévissent, ajoutant qu’on ne peut résister impunément à l’ordre national et international visant le rétablissement de l’autorité de l’Etat.

La conférence de presse de la MINUSCA intervient au lendemain de l’attaque d’une base provisoire des casques bleus à Tagbara ayant fait officiellement un mort et onze blessés parmi ces derniers ainsi que 25 tués parmi les assaillants.

Etienne Vikoma

Source : abangui

abangui

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here