Centrafrique : Retour volontaire de plus de 3000 Centrafricains réfugiés en RD Congo

0
44

KOUANGO, 4 avril 2018 (RJDH)— Depuis le 25 mars dernier, plus de 3000 Centrafricains réfugiés en  République Démocratique du Congo sont rentrés dans la sous-préfecture de Kouango au Sud du pays.

Une accalmie constatée dans certaines régions du Sud de la Centrafrique, notamment dans la préfecture de la Ouaka a incité plusieurs ex-réfugiés à rentrer au pays malgré quelques poches d’insécurité encore présentes dans la région. Ce retour spontané est enregistré au moment où le gouvernement organise celui des réfugiés centrafricains du Congo et du Cameroun.

Selon les informations des organisations humanitaires, durant la semaine du 25 mars, un total de 137 ménages soit 631 personnes rapatriées volontairement de la RDC ont été rapportés dans les villages Chenda, Kedja 2, Koya, Belengbe 2, Zouhou 1, Danda 3  sur l’axe Kouango-Bianga et dans le secteur fleuve.

«Ces retours ont été favorisés par la stabilité du climat sécuritaire ainsi que l’imminence de l’arrivée de la fructueuse saison culturale dont les activités agricoles parmi lesquelles la culture et la  commercialisation du café. Les besoins enregistrés sont le manque d’accès à l’eau potable, aux soins de santé et à la nutrition, aux semences, et à la nourriture», rapporte l’Aperçu humanitaire publié par OCHA.

Une dynamique de retour de déplacés et de retournés est en cours et se poursuit dans la localité de Boykota , située à 95 Km au Sud-Est de Kouango sur l’axe Kouango – Bianga – Ngakobo. Les acteurs humanitaires relèvent que durant la semaine du 25 mars, «environ 2 500 rapatriés spontanés sur une population estimée à 5 000 personnes sont retournées à Boykota en provenance de la RDC et de certaines régions de la RCA».

Toutefois, des tensions sont à craindre dans cette zone avec la présence actuelle de deux groupes armés belligérants. «Cette situation pourrait influer sur les mouvements de retour en cours », constatent les acteurs humanitaires.

Ces personnes s’étaient déplacées suite aux conflits entre groupes armés rivaux de 2014-2015 dans lesdites localités.

Source : RDJH

RDJH

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here