Un jihadiste malien poursuivi pour crimes de guerre devant la CPI

0
38

Un jihadiste malien doit comparaître mercredi devant la Cour pénale internationale (CPI), pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité, a annoncé la Cour.

Al Hassan Ag Abdoul Aziz Ag Mohamed Ag Mahmoud, qui a été remis à la CPI samedi par les autorités maliennes, « sera informé des accusations portées contre lui », dont des faits d’esclavage sexuel et la destruction de mausolées de Tombouctou, selon un communiqué.

>> Lire aussi : Un jihadiste malien remis à la CPI pour des crimes de guerre

Des accusations de torture pèsent également contre le jihadiste, qui a été remis à la CPI par les autorités maliennes samedi et transféré au centre pénitentiaire de la Cour, à La Haye.

L’homme de 40 ans, qui aurait été membre d’Ansar Eddine et commissaire de la police islamique à Tombouctou, faisait l’objet d’un mandat d’arrêt pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité délivré par la CPI le 27 mars.

A sa présentation devant la CPI, mercredi à 15H00 (13H00 GMT), « Al Hassan Ag Abdoul Aziz Ag Mohamed Ag Mahmoud (« Al Hassan ») sera informé des accusations portées contre lui », a indiqué la CPI dans un communiqué.

Al Hassan est le deuxième jihadiste islamique à être jugée par la Cour internationale. La CPI avait condamné en 2016 un premier jihadiste malien, Ahmad Al Faqi Al Mahdi, à neuf ans de prison pour avoir également pris part à la démolition des mausolées protégés à Tombouctou en 2012.

La décision sans précédent de l’unique tribunal permanent jugeant des crimes de guerre au monde avait été perçue comme un avertissement: la destruction du patrimoine de l’humanité ne restera pas impunie.

L’arrestation d’Al Hassan et son transfèrement à la CPI ont envoyé « un message fort à tous ceux qui, où qu’ils se trouvent, commettent des crimes qui heurtent la conscience humaine », selon Fatou Bensouda, procureur de la CPI.

Avec AFP

Source : VOAAfrique

VOAAfrique

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here