Violences entre chrétiens et musulmans dans une ville du nord-ouest de la RDC

0
33

Dans la nuit de jeudi à vendredi, un citoyen congolais « musulman a surpris son épouse entre les mains d’un autre Congolais de confession chrétienne », a déclaré à l’AFP Jean-Pierre Bakakoye, vice-gouverneur de la province du Sud-Ubangi.

Le musulman a alors blessé grièvement aux jambes son rival qui a ensuite « succombé à ses blessures », suscitant la colère des chrétiens qui ont successivement incendié le domicile du musulman et la mosquée de la localité, a-t-il expliqué.

>> Lire aussi : Le « roi du pain » à Kinshasa entendu par la justice

« La tension reste vive à Budjala après la mort d’un chrétien d’une quarantaine d’année », a déclaré de son côté à l’AFP Jules Mopila, président de la société civile locale, confirmant la version du vice-gouverneur.

Jusqu’à début d’après-midi, les chrétiens (majoritaires) ont pourchassé les musulmans (minoritaires) qui ont fui dans la forêt.

« Si on y prend garde, cette situation risque de plonger la province du Sud-Ubangi dans une guerre interreligieuse à quelques mois des élections », a prévenu M. Mopila.

>> Lire aussi : L’Ituri enterre « Sarkozy » et attend la « pax Kabila »

En 2010, le Sud-Ubangi avait été secoué par un conflit meurtrier entre les communautés Muzaya et Enyele qui se disputaient le contrôle des étangs poissonneux dont regorge cette région forestière de la RDC.

Avec AFP

Source : VOAAfrique

VOAAfrique

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here